DANTESK KOMUNION @EUREXPO – LIVE REPORT

In Live Report by Agathe Michel-Pangot0 Comments

Entre 10 000 et 12 000 personnes étaient réunies ce samedi 17 décembre 2016 pour assister à la grande messe annuelle de la musique électronique DANTESK KOMUNION organisé par Mediatone, Vibes et le festival Woodstower.

Pendant plus de 8h non-stop, au parc EUREXPO de Lyon, 25 artistes ont performé dans 4 salles différentes. 4 salles, 4 scènes, 4 univers différents, dédiés au live, à la techno, à la trance et au collectif Heretik.  Consacrer une scène entière au collectif Heretik très actif dans l’univers de l’underground techno et des free-party, voilà le pari audacieux de ce festival, dans le but de les faire découvrir à un autre public et de décloisonner les musiques électroniques.

Le visuel était aussi au rendez-vous, grâce à l’impressionnante scénographie réalisée sur chacune des scènes.  Entre LED, lasers, projections vidéo et constructions lumineuses synchronisées sur le son, chaque scène bénéficiait de sa propre ambiance, tel que la scène trance plongée dans une atmosphère plus psychédélique ou encore comme la scène techno où les DJ étaient perchés en haut d’une construction lumineuse de plusieurs mètres de haut surplombant ainsi le public.

Scène Techno

Scène Techno

Arrivé sur place le public très cosmopolite, âge de 18 à 40 ans était bien là pour taper du pied, prêt à en découdre dans chacune des salles.

C’est Fabio & Moon, Gaudium, Laughing Buddha, Liquid Soul, Loud, et Rakoon qui occupaient la scène trance hier soir avec leur musique progressive au rythme rapide, dilué et aux phases hypnotiques.  On retiendra notamment Laughing Buddha avec sa trance Goa aux inspirations psychédéliques  qui aura su nous faire planer et pour certains les faire rentrer dans un état second.

Loin des forêts et des terrains vagues où ils ont débutés, c’est sur la scène dédiée à leur collectif qui fête ses 20 ans  cette année, que l’on retrouvait les membres du Heretik System,  DJ ANESS, Broke Heretik, Electrobugz, KRS, Noisebuilder, Nout Heretik, Split Heretik, JANO, TOM BUILD’R, spécialistes du hardtek, de l’acid core, de la tribe, et de la hard techno.

Sur la scène live, se sont succédés le jeune rouennais Petit Biscuit, le trio emblématique de l’électro française  Birdy Nam Nam avec ses sonorités solaires, le dj français Comah, pionnier du genre minimale progressive  et Fant4stik experts de la hardteck.

 

Sur la scène techno on retrouvait CLFT MILITIA, Trunkline, Minimum Syndicat, Marc Houle et UMEK qui avec leurs beats survoltés ont su faire bouger un public avide de rythme et de décibels, ainsi que le très bon DJ français Paul Ritch qui a clôturé la soirée de façon remarquable.

C’est seulement aux alentours de 6h, quand les lumières se sont rallumées, que la réalité à rattrapé les adeptes de tapage de pied. Partis sur une bonne lancée, pour les plus vaillants la soirée s’est prolongée en after.
En attendant on espère bien qu’il y aura un Dantesk #4 l’année prochaine.

Laisser un commentaire