A la (re)découverte de Mouloud Achour

In by Max Dugas0 Comments

Nos articles sont souvent axés sur des artistes, la sortie de leurs albums ou même sur des courants musicaux en général mais rarement sur des personnes qui permettent la visibilité de ces derniers et de transmettre leurs messages, leurs pensées ainsi que ceux qui permettent de mieux interpréter leur art. Il me semblait alors intéressant de mettre en lumière un journaliste, acteur, interviewer qui n’est autre que Mouloud Achour.

L’artiste est souvent exposé au grand public pour son art, sa performance, le message qu’il fait passer pour la communauté qu’il est capable de rassembler mais il ne serait pas chose facile de transmettre tout cela sans l’intermédiaire des médias. Il est vrai que la tendance actuelle ne tend pas vers l’éloge de ces derniers mais il est important de reconnaitre qu’il faut un certain talent pour comprendre un artiste.

Beaucoup de médias, selon les arts, transmettent assez mal l’information, voire très mal même lorsqu’il s’agit de certains courants musicaux. Néanmoins il existe tout de même certains irréductibles, des protagonistes en symbiose totale avec leur métier et qui, grâce à leur travail et leurs talents, arrivent à transmettre de manière complète et précise la pensée d’un artiste.

C’est ce que Mouloud Achour est capable de faire.

Un parcours

Mouloud Achour est né à Noisy-le-Sec en 1980, il a donc vécu pleinement les mouvances diverses des années 1990. Le rap était à l’époque le principal de ses centres d’intérêts. De nature très curieuse, Mouloud avait besoin d’apprendre un maximum de choses sur son art favori alors que le rap était très peu connu à l’époque. La radio est devenue un moyen pour notre jeune journaliste de commencer à parler de toutes les informations collectées pendant ses loisirs. C’est à 17 ans que Mouloud se lance en radio sur Fréquence Paris Plurielle où il participe à une émission appelée Consciencious Time principalement axée sur le rap conscient.

Mouloud a ensuite animé une émission avec China Moses sur MTV. Ci dessous, un petit aperçu:

Mouloud écrit aussi pour un journal Hip-hop du nom de Radikal, son premier papier pour le magazine porte sur Rohff, rappeur méconnu à l’époque.

Lorsque les émeutes de Clichy ont éclatées en 2005, Mouloud propose à la direction d’MTV d’aborder le sujet en émission. La proposition ayant été refusée Mouloud choisi donc de quitter définitivement MTV.

L’arrivée à Canal +

C’est après avoir quitté MTV que Mouloud Achour met un pied dans le média qui fera prendre un réel tournant à sa carrière : Canal +
C’est Ariel Wizman qui appelle le jeune passionné afin de réaliser un documentaire sur le hip-hop intitulé « La face B du Hip-Hop »

L’épisode le plus surprenant de Mouloud à Canal+ arrive lorsqu’on lui propose d’écrire des chroniques pour l’émission  » 20h10 pétante ». Le travail qu’il rend est d’une telle qualité que son producteur pense qu’il ne vient pas de lui et pense même que Mouloud est pistonné. Réaction suite à laquelle Mouloud a fait une dépression avant de partir sur son émission à MTV pour ensuite revenir à Canal+. C’est après avoir réussi à interviewé Marine le Pen que Canal+ embauche Mouloud une deuxième fois pour participer à « La matinale » où il est un chroniqueur actif de l’émission.

Clique, le succès

Le 14 septembre 2014, Mouloud créé une émission du nom de Clique, diffusé au début à la télévision le samedi midi. Un concept assez particulier que lui même ne saurait pas définir de manière précise. L’émission prend souvent forme d’une discussion entre amis où l’ambiance y est très détendue, où l’écoute de Mouloud permet de provoquer chez les invités une envie de parler de beaucoup plus de choses que sur les autres émissions beaucoup plus cadrées, directives.

« Je ne sais pas raconter le pitch. Disons que ce sont des gens qui s’aiment et qui viennent raconter des histoires »

Clique ne faisant pas l’unanimité auprès des téléspectateurs, c’est lorsque l’émission se développe sur internet qu’elle rencontre un réel succès. Bien que Mouloud soit un passionné de hip-hop l’émission ne se cantonne pas à inviter des rappeurs. Nous pouvons effectivement noter la présence de Claire Chazal, Vincent Cassel, Christiane Taubira, Benoît Hamon…

Par l’intermédiaire de ces émissions, et grâce à ses talents d’interviewer, Mouloud arrive à obtenir la présence en émissions de personnalités qu’aucun autre média français n’a réussi à obtenir tels que Azyle (graffeur), Youg thug ou encore Kendrick Lamar.

Mouloud est très bien vu dans le monde du rap et même de la rue en général, fils d’ouvrier et d’une mère au foyer, ayant gravi les échelons, il est souvent un exemple pour beaucoup. Également apprécié des rappeurs, il est même appelé par PNL pour leur clip de célébration de leur disque de diamant (https://www.youtube.com/watch?v=vnfFXxLlO6c). Mouloud est aussi choisi par Lacrim pour transmettre son message alors que Lacrim est encore en cavale. ( https://www.youtube.com/watch?v=5qdMc_KMjLM ).

Je vous laisse enfin avec l’émission qui est pour moi la plus représentative de Clique, l’interview d’Honorine 113 ans.

 

 

 

Laisser un commentaire