ALI – Que la paix soit sur vous

In Chroniques d'Albums, Le Mag by La Monf'4 Comments


[note3] Ce début de mois de mars marque le retour en grande pompes d’un rappeur qui restera mythique pour les uns, qu’ont oublié les autres, je parle bien sûr du célèbre acolyte de Booba dans Lunatic : Ali. C’est en ce début de mois de mars donc, à l’approche du printemps et après cinq ans d’absence du devant de la scène Hip Hop que Yassine Sekkoumi de son vrai nom nous distille un 3ème Album Solo après Chaos et Harmonie sorti en 2005 et le Rassemblement (2010).

Vous l’aurez remarqué, le timing peut paraître d’une précision d’orfèvre, le rappeur ayant donc sorti un album tous les 5 ans, et on peut même élargir cette précision au premier (et seul) album studio de Lunatic : Mauvais œil, qui est lui sorti en 2000. Ces quatre albums sont sortis sous le label 45 Scientific, label français indépendant formé en septembre 1999 par Geraldo, Booba et donc Ali ce qui explique cette exclusivité.

Ce rapide historique étant fini, intéressons-nous maintenant au vif du sujet. Que la paix soit sur vous, voilà le titre de ce 3ème album d’Ali, le titre est pacificateur, la pochette se veut apaisante par cette forte tendance verte et ce fond épuré, mais au-delà de ce qui paraît être, ce qui m’intéresse est ce qui est, voilà pourquoi je me suis empressé de m’attaquer aux 14 morceaux qui composent ce projet.

Et le premier morceau, Lotus, confirme mon impression de message de paix recherché, les premiers mots d’Ali sur cet album étant « la paix est le message ». Pour ne pas vous mentir je m’étais arrêté au Ali de Lunatic et au niveau du flow je ne vous cacherai pas mon bonheur de découvrir que le rappeur des Hauts-de-Seine n’avait pas changé et accompagnait toujours sa finesse d’écriture par un flow percutant sans être agressif ce qui n’est pas mince chose. Oui quand on écoute Que la paix soit sur vous et quand on a écouté Ali depuis le début de sa carrière, la finesse d’écriture frappe forcément l’esprit. Ali est sans aucun doute encore aujourd’hui une des plumes les plus fines du rap français, ce dernier n’étant absolument pas un adepte de la rime pour la rime qui peut être une critique du rap d’aujourd’hui.

J’avais fait l’erreur de vouloir m’attarder sur chaque morceau de l’album de Joey Bada$$ lors de ma dernière chronique d’album, rendant celle-ci trop longue et pas assez dynamique et comme on apprend de ses erreurs je ne recommencerai pas, je vais donc m’attarder sur quelques morceaux qui m’ont particulièrement marqué dans cet album, vous laissant le soin d’en écouter le reste (qui ne mérite pas moins d’attention tant le projet est homogène) le tout en vous partageant mon avis sur ce projet.

Sans mentir, Que la paix soit sur vous d’Ali n’est pas un album que j’ai attendu longtemps, étant donné que je n’ai découvert sa future sortie que 2 à 3 semaines avant le 2 mars (la date de sortie) mais j’ai tout de suite senti beaucoup de curiosité monter en moi. M’étant arrêté au Ali de Lunatic, j’avais à la fois très peur que ce dernier tente de revenir avec des sons à la « mode » comme le fait aujourd’hui son ancien acolyte Booba mais aussi d’autres artistes comme Kool Shen pour ne citer que lui, et à la fois une très grande impatience car j’avais le pressentiment qu’Ali n’était pas ce genre ce MC. Et cette deuxième intuition était la bonne, Ali connaît la recette de son succès, et cela tombe bien car la recette de son succès c’est le talent de savoir faire passer des messages comme dans Dialogue par exemple, deuxième titre de cet album, le troisième et dernier extrait dévoilé par Ali le 13 février. On y retrouve à la production le collectif français Grim Reaperz et dans ce son Ali critique la mauvaise nature de l’homme qui le pousse à ne pas aider son prochain et prône pour régler cela le dialogue.

Sur les 14 titres de cet album, on retrouve 4 feat : Exs, Habib Kane, Hifi et le Rat Luciano. Si les 3 premiers noms ne vous disent rien ce n’est pas grave mais le dernier de ces MC’s reste un rappeur légendaire membre de la Fonky Family que pour ma part je n’avais pas entendu depuis longtemps, je trépignais donc d’impatience à l’idée d’écouter Reflexion son morceau en feat avec Ali. Malheureusement, j’ai trouvé que ce morceau était le moins réussi de l’album et j’ai été assez déçu par le couplet du rat luciano surtout qui représente au final ce dont je parlais tout à l’heure c’est-à-dire un exemple d’ancien qui revient rapper à la mode. Sur les 4 feat je retiendrai incontestablement celui avec Exs et celui avec Hifi. On ne s’oublie pas, troisième titre de l’album en feat avec Exs est un beau message d’espoir et de solidarité accompagné de quelques dénonciations en règle et d’un refrain qui reste bien dans la tête. Pour ceux qui ne connaissent pas Exs c’est un rappeur qui s’était fait un petit nom à la fin des années 1990 et au début des années 2000 au côté de Salif sous le nom de Nysay, groupe pris sous son aile par Lunatic. Il est vrai que Salif a acquis plus de notoriété grâce à sa carrière solo mais cela n’enlève rien au talent d’Exs qui se trouve être une belle (re)découverte pour ma part en tout cas.

Si certains puristes lisent cette chronique, le nom d’Hifi leur parlera plus. Hifi est un artiste qui officiait sur 45 Scientific, le même label qu’Ali donc, qui est connu pour son album Rien à perdre, rien à prouver notamment. Innocence est le meilleur titre de cet album pour moi. On y retrouve deux couplets de haut niveau tant techniquement que dans la capacité à faire passer un message.

« Parfum de racisme … Guerlain !
Le mal finira comme le mur de Berlin »

Enfin attardons nous sur un dernier morceau avant de clore cette chronique d’album. Ce morceau c’est Bonne nouvelle. Si je choisis ce morceau c’est en grande partie pour la prod que j’adore, très smooth aux sonorités jazz (piano, trompette) avec sur cette prod un texte très pacificateur (le mot paix y est répété de nombreuses fois et comme tout au long de cet album la religion y trouve une place importante).

« J’aime les prophètes et les anges, Mohammed et Gabriel »

Voilà, cette chronique touche à sa fin et vous l’aurez compris, j’ai beaucoup apprécié Que la paix soit sur vous d’Ali. Encore une fois je ne vous ai parlé ici que de 4 morceaux mais c’était à la fois pour que cette chronique reste lisible à la fois pour que vous vous empressiez d’aller écouter le reste de ce projet qui restera une très bonne « surprise » à mes yeux.

Comments

  1. Pingback: Sélec’sons – 08 Mars 2015 | Dynam'Hit Webradio & Magazine

  2. Bon, j.’aime pas le rap, mais si j’aimais, cet article me donnerais envie d’écouter Ali!! bravo à l’auteur.

  3. Bonne chronique de cet opus de qualité que nous a fourni Ali. Par contre, pour votre complete information, Hifi c’est plus que rien à perdre rien à prouver (un des albums les plus sous-estimés du rap fr par ailleurs). Il a aux côtés des X-Men (Ill et Cassidy ex-time bomb) créé certains des plus grands classiques du rap fr: J’attaque du mic ou Pendez-les sur la compil hostile sortie en 96 où on trouve également Le crime paie de Lunatic. Une légende du hip hop hexagonal donc

    1. Author

      D’ou le notamment à la fin de ma phrase. Rien à perdre rien à prouver est un projet que j’ai adoré, voila pourquoi j’ai cité ce fait marquant de sa carrière (qui est un album qui mériterait plus de reconnaissance comme tu l’as dit), son passage dans les x-men fut court et même si, il faut le reconnaitre, j’attaque du mic et Pendez-les sont deux énormes classiques des x-men et même du rap français, les x-men resteront Ill et Cassidy, Hifi n’ayant pas enregistré d’album studio avec les X comme ils se sont appelés ensuite

Laisser un commentaire