Le clip tant attendu de Damso – Θ. Macarena

In Dynam'hit-à-brac, News by Julian Dusetti0 Comments

Avec plus de 15 millions d’écoutes, Macarena est le titre le plus écouté du dernier album  de Damso : Ipséité. L’artiste s’en est bien vite rendu compte et vient de clipper ce single dont le refrain nous est tous resté dans la tête pendant des semaines. Retour sur ce que l’on sait de ce morceau.

Damso a pour habitude de parler Coeur de façon assez particulière. En effet, dans son univers musical et lyrique sombre, lorsqu’il parle des femmes, il est très cru. Cela peut choquer les moins avertis d’entre nous. Mais pour ceux qui le connaissent, il est d’autant plus choquant de l’entendre parler d’une quelconque « faiblesse amoureuse ». Pourtant dans Macarena, il nous raconte un périple amoureux dans lequel l’artiste s’éprend de sentiments pour une de ses conquêtes, une certaine Sabrina. Celle-ci étant plus âgée et en couple n’a pas réellement d’importance pour l’artiste, au début du morceau, si ce n’est une forte affinité sexuelle. Pourtant, lorsqu’elle part pour retrouver son mari, le rappeur est en quelque sorte jaloux et ne supporte pas de l’imaginer heureuse sans sa compagnie. Il s’arrange donc pour la récupérer, la faire pleurer mais une fois à ses côtés, il n’en a plus « rien à foutre ». Une dualité connue et plus communément appelée le « fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis ».

Dans une interview Damso avoue qu’il s’agit d’une histoire vraie qui commence à dater un peu, mais que c’était au travers de cet album qu’il était prêt à partager cette expérience avec son public.

Pour revenir sur le clip, il illustre parfaitement le morceau. Dans un cadre français, au large de Marseille, nous y voyons le rappeur en capitaine du bateau qui guide ce couple dont la femme est cette fameuse Sabrina. Tout au long du clip, nous sentons clairement le jeu de séduction et de regards entre le capitaine et la femme qui est pourtant au côté de son mari. Tout cela se déroule en pleine mer, coupé du monde extérieur, ce qui souligne les paroles du refrain « Le monde est à nous, le monde est à toi et moi« . Sabrina jongle ainsi entre les deux hommes du bateau mais à la fin du clip elle finit par laisser son mari pour courir rejoindre Damso. Malheureusement pour elle, celui-ci est déjà loin, nous le voyons partir sur les flots, seul capitaine de son bateau. Un plan qui définit parfaitement le rappeur belge que nous espérons revoir très bientôt puisqu’il a annoncé la suite de Ipséité pour 2018.

Laisser un commentaire