« Culture II » : que vaut le nouveau projet des Migos ?

In by Virgil Papillon1 Comment

Après des mois de teasing, les Migos viennent tout juste de dévoiler « Culture II », un an pile après la sortie du multiple certifié « Culture ». L’objectif est clair pour les trois rappeurs d’Atlanta : aller encore plus haut et plus loin. Mais, la tâche n’est pas facile tant le premier épisode a marqué les esprits. Avec des titres comme « Bad & Boujee ft. Lil Uzi Vert », « Get Right Witcha », « Slippery ft. Gucci Mane » ou encore «  T-Shirt », Quavo, Offset et Takeoff ont plané sans forcer sur le game à coups d’ad-libs et d’instrus’ servies par les meilleurs beatmakers du moment : Zaytoven, Metro Boomin, Murda Beatz ou encore Kanye West. Que vaut donc ce deuxième opus ? L’attente fut longue et le teasing permanent. Est-ce le projet que nous méritions ? Ne se sont-ils pas reposés sur leurs lauriers, à l’image d’un Travis Scott et Quavo sur un « Huncho Jack, Jack Huncho » finalement très moyen ? A l’heure où nous écrivons ces lignes, la sphère Internet est en ébullition et nous allons voir s’il y’a de quoi s’arrêter de vivre le temps de profiter de « Culture II ». Let’s go.

Liste des producteurs de  » Culture II « 

« Higher We Go – Intro »

Après quelques écoutes, ce morceau reste pour l’un des meilleurs du projet dans la mesure où il représente en TOUS points ce qui fait le succès de Migos, que cela soit une instru’ ravageuse (qu’elle ne fut pas notre surprise de constater que Metro Boomin est le beatmaker derrière ce bijou) ainsi qu’un refrain qui rentre très facilement en tête : « Higher we go, beg and plead for the culture » . Ils désirent aller encore plus haut et plus loin qu’avec « Culture » . On peut le constater facilement qu’avec le nombre de titres du projet : 24 comparé à 13 dans le premier. Après, il reste à voir si le projet sera d’aussi bonne qualité. Mais, l’écoute de ce premier titre nous laisse présager de belles choses.

Couverture du magazine « Rolling Stone » avec les Migos

« Supastars »
Sorti il y’a 4 jours sur la radio Beats1 d’Apple Music, animée par Zane Lowe,  » Supastars « est le quatrième (si nous comptons l’hymne  » Culture National Anthem  » teasé à moitié sur les réseaux sociaux) et dernier morceau sorti avant d’officiellement dévoiler le projet dans sa totalité. Question prod, on a Quavo et Buddah Bless qui lâchent une instru’ trop peu originale. On a limite l’impression d’entendre  » Saint Laurent Mask « , tiré de « Huncho Jack, Jack Huncho« . Essayez, vous verrez.

« Narcos »
Lunaire. C’est là dessus qu’on attend Quavo, Offset et Takeoff : on les attend sur des prods’ originales. Ils ont le don de créer des ambiances et si les clins d’œil au show de Netflix « Narcos »sont plus qu’évidents, on se retrouve facilement en Amérique du Sud avec une instru’ façonnée par DJ Durel (responsable en grande partie de « Quality Control : Control the Streets Volume 1 »). Pour ce qui est d’un point de vue flow, Takeoff est le meilleur. Mais ce n’est pas réellement une surprise. Si les trois sont complémentaires, ils sont souvent comparés : Quavo est le plus présent sur le projet, Offset reste très médiatisé par sa relation sulfureuse avec Cardi B et Takeoff, plus discret, fait pourtant ses preuves inlassablement (il n’a pas été « left off Bad & Boujee » et si c’est le cas, il n’a rien à envier à ses deux compères). Une phase qui nous a marqué sur le couplet de Takeoff est lorsqu’il dit qu’il va découper les jambes de son ennemi à coup de tronçonneuse : « Get the chainsaw and I’ma saw his legs off (saw) » . Il y’a des comptes à régler et des bouches à fermer.

Pochette du projet « Culture II »

« BBO (Bad Bitches Only) »
On en vient au premier featuring du projet : Migos ft. 21 Savage. Si son nom ne vous dit rien, vous avez pourtant déjà écouté l’un de ses titres. En effet, il figure sur « rockstar », hit au succès stratosphérique de l’habitué Post Malone. Il y’eut également « Bank Account », tiré de son premier album « ISSA ». Pour ce qui est de « BBO (Bad Bitches Only) », on reste sur un morceau finalement très moyen. Ou du moins, peu surprenant. Dommage. Encore plus dommage lorsque l’on apprend que Kanye West est crédité sur le morceau …

« Auto Pilot (Huncho On The Beat) »
Avant même de parler du morceau, sachez qu’une polémique fait rage par rapport à l’origine du « beat ». S’il nous est dit que Quavo est le producteur derrière ce titre, il est clair qu’un autre beatmaker serait réellement l’architecte de cette instru’ : JSDG Beats. Malheureusement, le post montrant la ressemblance étonnante entre les deux a depuis été supprimé des réseaux. Pour le morceau, il est également assez moyen. Takeoff rattrape le tout avec un flow toujours aussi décapant.

« Walk It Talk It »
Deuxième featuring et pas des moindres : le 6god, Drake, a posé sur ce titre accrocheur. C’est la deuxième fois que l’on retrouve la totalité de Migos avec le rappeur de Toronto, le premier épisode fut le titre « Versace » qui a clairement participé à l’ascension du trio d’Atlanta. Sur ce morceau, on retrouve un Drake beaucoup plus calme, posé. Il vient même jusqu’à le préciser en disant qu’il essaie de rester loin des problèmes, loin de « beefs » avec d’autres rappeurs comme Meek Mill par exemple (d’ailleurs, il en vient même à scander « Free Meek Mill ! » durant l’un de ses concerts). Le refrain lui, est très facile à retenir : « Walk It Like I Talk It ». Que celui qui ne pense pas que Drake est une valeur ajoutée (peut-être la seule) sur ce morceau nous jette la première pierre.

« Emoji A Chain »
Metro Boomin à la prod’. Pour les lyrics, on reste très bas mais on ne va pas trop en demander. Ce morceau fait clairement tâche dans le projet … On parlait de privilégier la qualité à la quantité mais malheureusement ce n’est pas le cas ici.

« CC »
Troisième featuring, avec Laflare cette fois-ci : Gucci Mane, le Trap Lord. Dès le début du morceau, on sent que celui-ci va rattraper le précédent. Peu étonnant dans la mesure où nous avons Guwop sur le titre. Les 4 rappeurs sont très liés et participent régulièrement aux projets de chacun. Ici, nous avons un titre «  CC » qui fait référence au double C du logo de Chanel. Chanel sera d’ailleurs répété à de multiples reprises tout au long du morceau. On saluera la troisième collaboration entre ces artistes, après « Slippery » et « I Get The Bag ».

« Stir Fry »
Cette fois-ci, nous avons Pharrell à la production et ceci amène clairement une fraîcheur au titre. C’est la première fois que nous avons un beatmaker qui sort du cercle de connaissances des trois rappeurs qui s’occupe de l’instru’. D’ailleurs, cette instru’ fut créée il y a de cela quelques années. Pour ce qui est des thèmes abordés, on retrouve beaucoup de références à la « junk food » américaine : Popeye’s par exemple … Ce morceau fut le deuxième teasé avant la sortie du projet « Culture II ». Et reste l’un des meilleurs (et Pharrell est clairement responsable). Un bon morceau dans la discographie des trois compères, à nos yeux.

« Too Much Jewelry »
La signature de Zaytoven au début du morceau … On se doute que le morceau va donc être plutôt mélodieux et que le piano sera omniprésent … Dans le mille ! Étonnamment, Offset n’est pas présent sur le morceau mais les deux autres, Quavo et Takeoff, rappent et nous expliquent en quoi ils ne peuvent s’empêcher d’acheter de plus en plus de bijoux clinquants. Il est important de noter que ce morceau est un hommage au morceau « Jewelry » de Gucci Mane. Enfin, le morceau devient intéressant à partir de 2mn49 : nous avons plus d’auto-tune mais un vocoder, comme les Daft Punk ou encore Bon Jovi ont l’habitude de procéder. On termine le morceau sur une bonne note et qui rattrapera sans aucun doute le reste.

Le producteur Zaytoven, entouré de Quavo, Takeoff, 2 Chainz et le jeune Lil Yachty

« Gang Gang »
Avant de lancer le morceau, on pense que le morceau va être très violent. On jette un coup d’œil au beatmaker et on retrouve le jeune Murda Beatz, beatmaker de Toronto, habitué aux instrus’ très énervées comme dans « Motorsport »  ou encore « 4 AM »  , tiré du dernier projet de 2 Chainz. Finalement, nous avons juste un morceau plutôt calme où les trois rappeurs rappellent qu’ils resteront toujours soudés. Et comment : peu le savent mais ils font partie de la même famille. Quavo est l’oncle de Takeoff et Offset est le cousin de Quavo. Une affaire de famille qui tourne sans problèmes.

Quavo et le jeune producteur Murda Beatz

« White Sand »
Cette fois-ci, nous avons Big Sean, Travis Scott et Ty Dolla $ign sur le morceau du nom  » Sable Blanc « . Nous avons pas besoin de vous faire un dessin pour que vous compreniez de quoi nous parlons ici. Un autre thème important du morceau est également l’expérience de la célébrité. Big Sean le dira d’ailleurs dans son couplet : « Made it from the underground, now they back tryna bury me (bury me) ». Finalement, un casting XXL pour un morceau qui fait plus vibrer par ses participants que par ses participations.

« Crown The Kings »
Dès les premières secondes du morceau, on entend au loin un : « Get Up, Stand Up »… Et bien oui, Quavo a décidé de sampler Bob Marley sur ce morceau. Paradoxal lorsque nous avons sur un même morceau, un rap qui promeut le succès, les femmes et des bolides hors de prix et un sample qui lui provient d’un titre revendiquant des droits et une lutte contre la pauvreté extrême de pays comme Haïti ou la Jamaïque. Sur ce morceau, Migos demande à être couronné … comme des rois. Egotrip en veux-tu, en voilà.

« Flooded »  
Énième morceau où les rappeurs d’Atlanta scandent leur amour pour les bijoux et le bling-bling. Morceau qui ne mérite pas que l’on se penche plus que cela dessus, instrumentale y compris.

« Beast »
Murda Beatz sur l’instru. Pour ce qui est du morceau en lui-même, nous avons un morceau qui tape un peu plus que le reste de ce projet, ce qui ravit les fans du trio. Ici, les rappeurs parlent des femmes qui couchent pour l’argent, la célébrité etc … Vulgairement, des « michtos »  .

SHIT LITTYYY !!!!!!!!

Une publication partagée par Cardi B Official IG (@iamcardib) le


« Open It Up »
A l’image de « Flooded » … On ne va pas se pencher dessus mais si ce morceau risque de faire des ravages en club/festival (coucou We Love Green).

« Motorsport »  
Encore Murda Beatz sur le morceau. Et grâce à lui, on a LE banger de « Culture II »  . Avec des participations de Nicki Minaj et Cardi B, le morceau est plus que bon. Voire-même excellent lorsque l’on parle des Migos. Beat violent, refrain accrocheur, couplets au top pour les 5 rappeurs. Encore plus : spéciale dédicace au clip qui sort de l’ordinaire. Personnellement, un de mes morceaux préférés du groupe d’Atlanta. On vous glisse le clip :

« Movin Too Fast »  
Premières secondes mystiques … L’instrumentale de ce morceau reste très bonne, quoique trop peu originale. On parlera donc plutôt d’efficacité que d’originalité. Et encore une fois, Takeoff sauve le morceau …

Takeoff

« Work Hard »  
Quoiqu’on dise, les Migos travaillent sans relâche pour rester dans l’horizon hip/hop. En effet, il est difficile de rester en permanence au top si rien ne sort (aucun morceau, aucun projet …). Ici, les rappeurs dévoilent en quoi il a été dur pour eux d’arriver là où ils en sont aujourd’hui : cela fait plus de 7 ans qu’ils ont sorti leur premier projet « Juug Season  ».

« Notice Me »
Ici, les trois rappeurs d’Atlanta s’entourent d’un artiste phénoménal : Post Malone. Le multiple certifié de platine rejoint Quavo, Takeoff et Offset sur une prod’ aérienne (Quavo le dit également « Fly, fly, fly … »). Le morceau est très lent mais reste facilement abordable. Aucun doute qu’il sera clippé rapidement et passera en permanence à la radio. Merci, Posty.

« Too Playa »
Autre featuring, cette fois-ci avec 2 Chainz. L’instrumentale est monstrueuse, avec la présence d’un saxophone très « jazzy ». Après, on se doute qu’avec 2 Chainz, on ne va pas parler de thèmes très variés : femmes, voitures, armes, drogues … Mais attention : on ne juge pas un artiste sur un morceau. « Pretty Girls Like Trap Music » fut excellent. Ps : « playa » ne fait pas référence à la plage mais au mot « player », ici utilisé pour montrer que Migos et 2 Chainz jouent et jouissent de plaisirs liés à leur célébrité.

« Made Men »
Migos se sont faits tous seuls et le rappent dans ce morceau qui met en avant Takeoff (ENFIN!). Pour l’instrumental, nous avons Cassius Jay, responsable de « Used to This ». Et quelle production ! … Très très jazzy/RnB, qui rappelle sans mal celles sur lesquelles Drake kick parfois. Ici, le thème abordé est celui de la Mafia et de l’Omerta (code du silence de la mafia).

« Top Down On Da NAWF »
Avant même d’éclaircir ce morceau, il est important de décrypter la signification même du titre. Le « NAWF », c’est le « Northside » d’Atlanta, le ghetto d’où vient le groupe. Sur ce titre, Quavo, Takeoff et Offset, nous content en quoi il est dur pour eux de retourner chez eux et d’observer les conditions extrêmes dans lesquelles ils ont dû évoluer… Un morceau empreint de nostalgie.

« Culture National Anthem – Outro »
Quavo est présent sur presque tous les plus gros hits hip/hop de ces dernières années («  Congratulations » de Post Malone, « RAF » du A$AP Mob, « I’m the One » de DJ Khaled, « Portland » de Drake …) et il a été demandé sur Twitter, avec humour, qu’il refasse l’hymne américain. Il l’a donc fait et dévoilé sur «  Culture II » . A nos yeux, ce morceau reste très bon (tout comme le piano derrière) et montre en quoi Migos se bat pour la « culture », terme utilisé,ré-utilisé dans l’argot américain pour faire référence à d’innombrables choses : ce pour quoi se bat Migos, les droits/revendications qu’ils portent. Finalement, ils restent (étonnamment!) une voix qu’utilisent tous ceux venant du « bando » … Des porte-paroles. Le morceau se termine avec des battements de cœur, sûrement ceux que vous avez lorsque vous vous sentez concernés par ce que revendiquent les rappeurs sur cet hymne.

C U L T U R E N A T I O N A L A N T H E M Happy Bday M L K ✊🏾 C U L T U R E I I 👀

Une publication partagée par QuavoHuncho (@quavohuncho) le

On vous laisse avec « Culture II » . Bonne écoute !

On retrouvera Migos au We Love Green, le 2 et 3 juin prochain.

Comments

  1. Open it up ils ont repris le AH-OU de « Deadz » avec 2 Chainz sur Culture qui a avait marqué de cette phase catchy -et il y a plein d’autres trucs intéréssants a creusé. Article vraiment superflu :/ !!!

Laisser un commentaire