Dope D.O.D : Le rap néerlandais mêlant dubstep et rap hardcore

In Le Mag by Floris Oppenhuizen0 Comments

J’ai connu ce groupe tout à fait par hasard, je cherchais sur Facebook un groupe de metal nommé « Dope » et le premier groupe sorti de cette recherche était Dope D.O.D. Si vous avez prêté attention à l’image mise en avant de cet article, vous comprendrez que je n’ai pas forcément fait attention si c’était effectivement le groupe que je recherchais.

Plus tard, je suis tombé sur une de leur publication et c’est uniquement à ce moment là que j’ai compris que j’avais affaire à un groupe différent. J’ai donc fait mes recherches et au fil des écoutes, oscillant entre rap et metal … j’ai été comblé : du flow, des voix lourdes, des instrus qui tabassent et une certaine esthétique.

Dope D.O.D s’est formé en 2007 aux alentours de la ville de Gronigue, petite ville au nord des Pays-Bas.

Le groupe est constitué de 3 rappeurs : Skits Vicious, Jay Reaper, Dopey Rotten (dans l’ordre de gauche à droite).

Mais aussi de DJ Dr Diggles !

Le premier son que j’ai découvert est leur clip « What happened » :

Ce qui m’a vraiment marqué c’est leurs clips super travaillés, pros mais « home made ».

Ils se définissent comme le futur naturel du rap et « crachent » sur les rappeurs qui jouent sur leur image « commerciale », comme Jay-Z qu’ils ne ménagent pas dans le son précédemment cité :

« Never turn on the TV so I don’t know who Jay-Z is
What happened to rap in the 2-0 era?
Where nigga getting worse and I’m only getting better
Niggas too old, J young and fresher
I put them under pressure, professor test ya »

Avec presque 30 millions de vues ils s’attirent la reconnaissance de nombreuses personnes qui les ont influencées comme :  Limp Bizkit, Korn, Sean Price, The Prodigy, Redman, Onyx et d’autres encore.

Ils finiront par collaborer avec certains d’entre eux comme Sean Price en 2012 sur le morceau « Psychosis » :

Mais aussi avec Redman en 2015 sur le morceau « Ridiculous Pt.2″ :

La première partie du morceau « Ridiculous » reprend d’ailleurs l’esthétique du film « Las Vegas Parano« .

Avec 5 albums studios sortis en 2011, 2013, 2014, 2016 et 2017 ainsi que 3 EP, le groupe à su être très productif ! À noter que leur dernier album sorti en 2017 est en featuring avec le groupe de rap américain Onyx.

Ils collaborent également avec les Snowgoons (Live report des Snowgoons à Marseille par l’équipe Dynam’hit disponible ici).

Pour des raisons un peu sombres Dopey Rotten a arrêté de tourner avec le groupe (les concerts qu’il juge trop physiques l’ont épuisé).

Ils ont participé à de nombreux festivals comme le fameux « Hip Hop Kemp » :

Si vous avez envie de vous informer un peu plus sur ce groupe il existe de nombreuses interviews assez enrichissante puisqu’ils proposent une évolution et une vision du hip-hop assez différente.

Je vous conseille vivement l’album « Branded » sorti en 2011 (avec des morceaux comme Cosmosis Jones et Dark Age).

Sur ce, je vous laisse avec mon morceau préféré, j’ai nommé « Gatekeepers »  (avec une petite apparition de Jonathan Davis, chanteur du groupe Korn) :

Laisser un commentaire