Erol Alkan – Illumination EP

In Chroniques d'Albums, Le Mag by Julie Lab0 Comments

[note45] Il a joué sous le nom de Kurtis Rush, Mustapha 3000 et Beyond The Wizards Sleeve, mais c’est sous celui d’Erol Alkan qu’on le connaît le mieux. Depuis vingt ans, ce londonien qui a créé un club et son label remixe… mais il compose aussi, souvent accompagné et parfois seul, comme le montre son premier EP solo Illumination.


Révélation

La révélation, on l’a d’abord eu à la découverte des remix de grands comme Tame Impala et Daft Punk qu’il a fait dans la dernière décennie, sous son nom Erol Alkan. Voici un morceau repris de Chilly Gonzales joué avec Boys Noize, groupe allemand avec lequel Erol Alkan a collaboré plusieurs fois, suivit d’un remix de Scissor Sisters.

Parlons un peu de son label, Phantasy Sound, qu’il a fondé en 2007, dix ans après avoir créé le Trash Club, à Londres (qui a quand même accueilli The Klaxons et Bloc Party !). Erol a donc commencé à produire sa musique, mais toujours accompagné – il ne s’est presque jamais enregistré officiellement seul avant Illumination.

Erol-Alkan-illumination-ep

Puis il a fait s’élever des artistes comme le génie Daniel Avery et le soyeux Connan Mockasin (dont on a chroniqué le dernier album ici). Erol Alkan a d’ailleurs superbement remixé le titre Forever Dolphin Love de Connan Mockasin, sur lequel on a flashé (on garde une préférence pour la dernière version sortie l’année dernière, plus aboutie) :

 

Illumination

Venons-en au fait : c’est le premier EP solo d’Erol Alkan. Captivant et entraînant, il est à l’image de l’artiste : surprenant et plein de talent. Illumination – sorti  fin novembre dans une édition vinyle limitée et début décembre en digital chez Phantasy Sound – est court mais intense.

La mise en bouche se fait avec A Hold On Love. Ce premier morceau va crescendo, introduisant merveilleusement Bang, la pépite de l’EP qui a le mérite d’avoir un titre efficace et transparent. Les percussions appellent notre corps tout entier à la danse, stimulant tous nos sens. L’apogée de l’EP est dans ce rythme lancinant. On vous met l’eau à la bouche ?

Erol Alkan conclut en techno avec Check Out Our Mind. Ce titre n’est pas le meilleur mais il trouve tout de même bien sa place ici… On déplore juste que l’EP soit si court. Mais comparons un instant la musique à la gastronomie où la qualité prime sur la quantité : on déguste et savoure ces trois morceaux.

A tous ceux qui auraient voulu voir Erol Alkan à la I Love Techno de Montpellier le week-end dernier, et à tous ceux qui veulent se rassurer sur la capacité du compositeur et producteur à pouvoir en donner plus et à soulever les foules en live, voici 2h de mix réalisé le mois dernier pour la BBC Radio. Enjoy !

Laisser un commentaire