Faisons le tour du monde

In by Maxime Ventadour0 Comments

Pour cette première escale nous n’irons pas bien loin de notre bonneuh mère. Hissons la grande voile et traversons la méditerranée ensemble pour amarrer dans ce beau pays qu’est l’Algérie :

Le premier groupe qu’on a rencontré en posant le pied dans Alger s’appelle Babylone, Oh Yeah my BROTHERFROMAANOTHERMOTHER.
Ils performent sous l’étendard du Dziri Style, c’est un genre nouveau qui leur est propre et qui mêle sonorités algériennes, andalouses, africaines, occidentales et orientales. Avec quelques rythmes reggae dissonant pour notre plus grand bien.

Nous sommes partis avec eux en bord de mer pour une parenthèse calme et méditative, accompagnée d’une guitare et d’une douce voix, on apercevait au loin une belle très femme se balader. Alors ce groupe de poètes lui a écrit une chanson.

Babylone, Zina :

Sur le chemin de l’aéroport, quelle fut notre chance quand nous rencontrions le groupe The Blaze.
Nous les avons suivi pour visiter une autre facette d’Alger. Sur fond de musique électronique envoutante, nous sommes rentrés dans des bars à chicha aux odeurs délicieuses, nous avons assisté à des récits de combats de rue, des retrouvailles en famille, nous nous sommes envolés sur les toits de la ville, nous avons courus torse nus à un rythme effréné sur les plages pour nous décrasser les poumons, et surtout nous avons été invités chez eux à dormir dans une chambre commune avec les enfants, les parents, et les grands parents… ce fut une rencontre très émouvantes.

 

The Blaze, Territory :

Ils ont voulu nous présenter à un très bon ami mais nous n’avons pas eu le temps de le rencontrer, nous ne pouvions rater notre avion, alors je vous laisse le découvrir par vous-même…

 

The Blaze, Virile :

Bon cette fois c’est bon, nous prenons l’avion pour nous rendre à Moscou, où nous avons rencontré Nyusha, une jeune chanteuse, qui nous a transporté dans son temple aux inspirations indiennes et égyptiennes. Dans lequel des amazones, plutôt bien faites, ont dansé tout en recueillant les quatre énergies d’Avatar le dernier maitre de l’air, before the fire nation attacked, pour transformer la couleur de l’eau des cascade en rose, vert, jaune. Ce fut magnifique. Puis elle nous a fait une petite blague, on l’a cherché partout mais elle s’était caché dans une colonne de pierre. On était sur le cul.

 

Nyusha :


On allait la quitter mais elle a voulu nous amener visiter un désert. Pendant qu’on visitait ce désert à dos d’éléphants, elle a rencontré un garçon qui buvait son café avant de retourner dans la salle de sport la plus proche a quelques centaines de kilomètres de là. Surement en courant. Mais son planning allait être bouleversé par cette rencontre. Après quelques jeux de regards intenses, elle le quitta sans qu’il ne puisse la suivre. Dans un grand désarroi il la chercha partout dans un désert de terre brune, il arracha son T-Shirt tellement cette perte était déchirante, il cria, jeta de la terre au sol. Il eut des mirages, il la voyait danser en sous vêtement sur la plage, puis il couru, couru, et la nuit tombée, sous l’orage, il la retrouva et ils firent l’amour entre les éclairs en apesanteur. Nous venions de rentrer de notre balade à dos d’éléphants, nous n’avons pas voulu les déranger et puis notre avion décollait à 6h09, notre tour du monde continue.

 

Nyusha :

Arrivé à l’aéroport, on s’est envolé pour la Corée du Sud, un pays qui rayonne de plus en plus pour sa culture. Nous avons été invité chez Zion T. pour « eat ». L’appartement était très joli, sa garde-robe aussi, Zion T nous a chanté une belle chanson mais… comment dire, l’ambiance était un peu étrange, nous avons essayé de voir ce qui n’allait pas avec sa femme mais dès que nous abordions le sujet, il s’asseyait dans un coin de la pièce ou sur le frigo, alors nous avons préféré laisser couler.

Zion T, eat :

 

Nous avions rendez vous avec Hyukoh, pour une before, et sur le chemin de l’épicerie, nous avons rencontré Zico. En amourette avec l’employée de l’épicerie, qui nous a fait une belle chanson. Les deux étaient très mignons, ils étaient habillés exactement de la même manière et très pudiques l’un envers l’autre, ça change de la frenchtouch.

 

Zico :

 

Nous arrivons enfin au before, au début c’était assez calme puis on fait de la musique, bu du Soho, et ça a décollé, tout ça dans une ambiance très simple mais de qualité.

 

Hyukoh, comes and goes :

 

Surfant sur une bonne vague, nous sommes allés chez Bobby pour la soirée, c’était délirant. Je ne sais pas ce qu’on a pris mais on voyait des glitchs partout dans la matrix !!

 

Bobby :

 

Et puis on a pris l’avion pour Paris, terminant notre tour du monde, et on a croisé Dinos avec son nouveau projet chaud !!

 

Dinos :

 

Je vous laisse je suis Jetlag.

Laisser un commentaire