Feast of Friends ou l’ombre des Doors

In Le Mag, News by Corentin Lorenzo0 Comments

Une très bonne nouvelle vient de s’abattre sur la planète du rock psychédélique. Comme si de rien n’était, on nous annonce la sortie imminente d’un documentaire majeur sur l’une des légendes du rock : The Doors.

 

int-fl17Le documentaire sobrement intitulé Feast of Friends, jamais publié jusqu’à présent semble être une véritable pépite. Loin des superproductions en hommage à des mythes de la musique (un biopic sur Jimi Hendrix ainsi que sur James Brown sont attendus) cette production est bien plus intimiste, plus sincère puisqu’elle a été tournée par les membres du groupe et Paul Ferrara dans l’été 1968 alors que le groupe était en tournée.  Mais pourquoi ce bijou n’est-il pas sorti avant ? Remettons les choses dans leur contexte…

A l’époque, le troisième album des Doors intitulé Waiting for the Sun  s’enregistre dans la douleur. Les volontés de Jim quant au titre de l’album et la pochette ne sont pas retenues : celui-ci souhait l’intituler The Celebration of the Lizard, en hommage à l’un de ses poèmes majeurs qui fait référence au cerveau reptilien qui incarne « la partie sauvage, indomptée, qui gît en chacun de nous ». Déçu, le lead drinker (la formule est du journaliste et écrivain Yves Adrien) se désengage peu à peu de cet album pour revenir vers la poésie et le cinéma, ses premiers amours…

 Il  propose alors au reste du groupe de tourner un long-métrage sur les Doors : Feast of Friends. 20 000 dollars sont engagés, Paul Ferrara et Frank Lisciandro, des anciens amis de la faculté de cinéma de Jim et de Ray Manzareck (claviériste des Doors, co-fondateur du groupe) sont aussi de la partie. A la fin de l’été 1968, le film a déjà couté 30 000 dollars. Il est donc décidé d’interrompre le tournage et de débuter le montage du documentaire. Les Doors rajouteront 4000 dollars pour le finir. Malgré un prix du Documentaire au festival d’Atlanta en mai 1969, le film ne sera pas vu par un large public. Les problèmes judiciaires auxquels fait face Jim Morisson en 1968 vont retarder puis annuler sa sortie.

Hormis certains chanceux qui ont pu voir quelques images de ce documentaire, c’est donc la première fois que sort dans son intégralité Feast of Friends, une version remastérisée et inédite que les fans des Doors apprécieront certainement à partir du 11 novembre prochain, date de sa sortie en France. Dans celui-ci, les images des membres du groupe prisent sur le vif s’entrecoupent avec des images de concerts. Une performance inédite de 10 minutes du fameux titre The End est également incluse.  Le chaos, la sensibilité, la tendresse mais aussi la fragilité de ce groupe y sont parfaitement représentés.

En somme, une immersion intime au coeur du mythe des Doors, par les Doors. 

Laisser un commentaire