Qui a dit que le talent français s’exportait mal ? Qui a dit que seuls Johnny Halliday et Mireille Mathieu avaient du succès à l’étranger ? Pas nous en tout cas. Et ce n’est surtout pas ce que Fred Belot s’est dit en 2012.

Fred Belot c’est le fondateur de French Bis. French Bis c’est quoi ? Et bien c’est un organisme installé à Barcelone qui programme des artistes Français dans la capitale catalane afin de permettre aux francophones et aux curieux de la musique et de spectacles humoristiques français de venir découvrir ou redécouvrir leurs artistes préférés.

La flamme n’a pas pris dès le premier concert, mais désormais French Bis peut surfer sur la vague d’un vrai succès et d’une notoriété grandissante. Au cours de ces deux dernières années les Barcelonais on pu notamment rire avec le Jamel Comedy Club ou encore swinguer sur les riffs endiablés de Mathieu Chedid (-M- pour les intimes). On se souvient que le virtuose de la guitare que l’on a plutôt l’habitude de voir dans les Zéniths ou les grands festivals avait mis le feu dans une salle plus proche du public et cela grâce à French Bis.

Pour vous prouver que  l’ambiance organisée  par French Bis est authentique, voici un petit extrait (d’une qualité mineure mais néanmoins représentative) du concert de -M- à Barcelone en 2013 :

Trêve de politesse et de présentation, car ce vendredi 6 Mars c’est bien le groupe Français le plus couillu et le plus Rock ‘n’ Roll du moment que French Bis nous ramène du côté de Barcelone. Vous l’aurez compris on parle bien de Skip The Use. Dynam’hit se fera catalan le temps d’une soirée pour sauter, chanter, transpirer et pogoter jusqu’à épuisement sur les chansons des grands gagnants de la Victoire de la Musique 2013.

Ils sont trentenaires, populaires et n’ont presque plus rien à prouver : vous doutez toujours du talent de Skip The Use ? Voilà un petit rappel de ce que vaut ce groupe en live. Un extrait à faire pâlir les plus grands du rock :

 Vous l’aurez compris ce 6 Mars 2015 brillera sous les couleurs des guitares qui saignent et des chanteurs torse nu qui n’hésite pas à « se casser la voix ».

Mais ça sera également l’occasion de découvrir des nouveaux talents du Rock. Ça sera le cas du groupe Suggus Machine, ces jeunes Français installés à Barcelone dont les musiques nous rappellent clairement un Jimmy Hendrix pour la wah-wah, un Lenny Kravitz pour le côté Funky et du Karen O des Yeah Yeah Yeah pour la voix.

Voici un avant gout de ce que la chanteuse Olivia du futur grand groupe Suggus Machine est capable de vous envoyer :

Merci à Corentin Roussel d’avoir écrit cet article !

Rédigé par

Alexis Tisserand

Sec Gé // Pôle rédac // Rock Pulse // Dead Pixel