Histoire de musiciens – #1 My Way

In Dynam'hit-à-brac, Le Mag by Ines Pithon0 Comments

Nous avons tous dans la tête ces chansons iconiques que l’on fredonne inconsciemment sans pouvoir s’en défaire. Je propose aujourd’hui de vous raconter leurs histoires.

#1 My Way

 

1967, en France

 

Claude François, 28 ans, chante l’amour perdu et la monotonie d’une passion lessivée par l’égo.

« Comme d’habitude » est l’hymne mélancolique d’une rupture déchirante entre le chanteur et sa compagne de l’époque, chanteuse elle aussi : France Gall.

Écrite par Claude François sur une mélodie de Jacques Revaux, elle raconte l’histoire d’un couple étouffé dans la routine ; qui aurait prédit que cette mélodie ferait le tour du monde décrivant une histoire complètement différente.

https://cloclomania66000.skyrock.com/2294102435-Claude-Francois-&-France-Gall.html

1968

 

Les ondes traversent les frontières et se nichent dans les oreilles de Kenneth Pitt, manager du légendaire David Bowie. Quelle aubaine ! La France est à la mode et le grand Bowie est mandaté pour écrire la version anglaise de « comme d’habitude » . Seulement, la cruauté de l’industrie fit de la nouvelle nommée « Even a Fool Learns to Love » un brouillon, rejetée par l’équipe française.

https://cinephagemaniac.blogspot.com/2016/01/ziggy-est-mort-une-etoile-incandescente.html

 

1969, dans un taxi

 

Radio allumée, une chanson passe : « je me lève et je te bouscule, tu ne te réveilles pas, comme d’habitude. »

Dans le véhicule un homme, un stylo et une idée qui exportera le titre au quatre coins du monde.

Suite à ce trajet en taxi, Paul Anka décida de se lancer à la conquête des droits de « comme d’habitude » pour sa maison de production afin de l’adapter au marché anglophone. Son initiative fut un succès puisqu’il finira par les obtenir et décidera de réécrire les paroles pour raconter la vie de Franck Sinatra. La chanson deviendra d’ailleurs la chanson signature de ce dernier.

« I used words I would never use: I ate it up spit it out – but that’s the way he talked. The Rat Pack guys, they liked to talk like mob guys. (…) So, I started typing: And now the end is near… and it wrote itself from there. At five o’clock in the morning I called Frank and said: I have something special for your last album. »

À nouvelle identité nouveau nom. MY WAY est né.

 

https://en.wikipedia.org/wiki/My_Way

 

Depuis le titre est classée 3 ème des « musiques les plus reprises » et compte parmi ses divers interprètes Elvis Presley ou encore The Sex Pistols.

 

À bientôt pour le #2 d’Histoire de musiciens.

Laisser un commentaire