Nous avons eu l’occasion d’interviewer Fainst du label Ziris Records lors d’une balade à vélo sur la corniche.

Fainst est un artiste marseillais, DJ et Producteur, moitié du duo LES ZIRIS mais aussi co-gérant du label ZIRIS RECORDS, et programmateur/organisateur des événements FIND OUT.

fainst 2

Tu pourrais un peu nous décrire comment tu en es arrivé à t’investir dans la musique ? Ainsi que dans la scène marseillaise ?

J’ai commencé en mixant sur un vieux logiciel de DJing (DSS DJ) après m’être intéressé a la house et à l’électro vers 2003. Pris de passion, j’ai commencé à acheter des vinyles avant même d’avoir de platines… Jusqu’au jour où mon ami Loïc m’a vendu les siennes. J’ai rencontré Zirio peu après, qui composait depuis un moment et avait des machines. On a échangé nos savoirs et on a créé un Live/Set machines+platines. Je faisais alors partie des « Ziris ».

On a ensuite créé notre label Ziris Records et je pense que ça nous a permis de rencontrer pas mal de monde, d’avoir une certaine crédibilité et c’est comme ça qu’on a commencé à jouer un peu partout dans le coin. On a beaucoup été aidés au début par l’association « Les Enfants du Siècle » et ensuite par le Cabaret Aléatoire qui nous a laissé notre chance pour faire nos preuves.

Quelles sont tes influences ?

Je sais que certaines personnes parlent de musique comme si c’était un concours de qui est le plus fort ou de qui connait le plus de choses. J’aimerais donc simplement te poser quelques questions simples mais qui vont te demander de l’imagination et de libérer ton esprit sauvage!

Bizarrement j’ai commencé par le rap : IAM, la FF, Psy4… Puis la house des années 2000 avec Junior Jack, Carl Cox, Armand Van Helden, et des trucs plus commerciaux.

Puis j’ai rapidement évolué vers l’électro avec Vitalic et la scène grenobloise (The Hacker, Miss Kittin, Oxia…), entre autres, et je traînais au Vertigo à Marseille !

Aujourd’hui mes influences sont variées, bien sûr tous les courants de la musique électronique avec en favori des artistes comme Trentemöller ou les Chemical Brothers, mais aussi du classique au jazz en passant par le trip hop, je suis aussi fan d’indie rock (coucou les Foals!), j’aime bien l’abstract/experimental hiphop comme Death Grips, Shabazz Palaces ou Flying Lotus et je m’intéresse de plus en plus à la musique bassy et tous ses courants qui nous viennent principalement du Royaume-Uni.

Y a-t-il une musique qui te serre le cœur comme lors de l’apparition de Beckham dans un terrain de foot pour certains ? Laquelle ?

N’étant pas spécialement fan de football, je vais essayer d’imaginer ce qu’un fan de Beckham peut ressentir, en me rappelant mes premiers matchs au stade vélodrome quand j’avais 14 ans.

Une musique qui me transporte vraiment, c’est le 3e mouvement de la sonate au clair de lune de Beethoven (joué par Barenboim). En Electro, en ce moment mon coup de cœur c’est FairmontPoble Sec.

Et sinon, un de mes morceaux préférés : Foals – Spanish Sahara.

Quelle est la musique qui te fait sentir tellement puissant que tu crois que tu marches à 50 km/h et que tous ceux que tu croises ne sont que de petites créatures vertes comme celles que Végéta jette sous la forme de graines ?

Alors là ça va être du Rock, c’est The Dead WeatherTreat Me Like Your Mother ! Le supergroupe de Jack White avec la chanteuse des Kills, Dean Fertita de Queens of the Stone Age, le bassiste des Raconteurs, et Jack aux drums !

Sur ce morceau, quand le tempo s’accélère, j’ai juste envie d’être en plein pogo ! Je rêve de les voir en live…

Qu’est ce qui t’a mené à créer ton propre label de musique? Pourquoi ce nom, Ziris Records?

C’est tout con, on demandait à pas mal d’artistes connus leur avis sur nos musiques via Myspace (la belle époque…), jusqu’au jour où Nicolas Cuer nous dit que pour notre premier EP il serait ravi de nous remixer. On s’est dit qu’au lieu de le sortir sur un autre label, on allait essayer de monter le notre et de faire bosser ces artistes réputés avec des découvertes ou des potes talentueux !

Pour le nom, on a fait l’erreur de choisir le même nom que notre groupe « Les Ziris ». Du coup les gens font souvent l’amalgame.

En fait, Les Ziris c’est notre nom d’artiste, et Ziris Records, c’est notre label.

C’est avec Zirio que je gère le label et que nous formons le duo Les Ziris.

ziris records

Tu as signé de nombreux artistes tels que John Lord Fonda, Nicolas Cuer, Commuter, Lanny May, Traumer, Jïbé etc…. Comment ça s’est passé ?

Justement, on était en contact avec certains via Myspace, d’autres qu’on connaissait avant leur succès comme Traumer, et d’autres rencontrés durant Find Out comme Lanny May !

Sinon, on a reçu pas mal de démos d’inconnus sur Myspace quand on a annoncé qu’on créait notre label, et on a ensuite démarché à la manière des commerciaux des artistes connus pour qu’ils fassent des remixes.

On allait aussi donner des cds en concert et discuter avec ceux qui se rendaient accessibles malgré leur succès, ceux qui restaient humains et prenaient pas la grosse tête, comme John Lord Fonda !

Sur ton SoundCloud, tu as fait plusieurs Remixes ou Edits de musiques, et on voit sur les remixes que tu modifies complètement les morceaux ! Pourquoi ? Qu’en est-il des Edits ?

Un Édit, c’est juste prendre le morceau original et le modifier dans sa construction, faire durer des parties plus longtemps ou en couper certaines, rajouter quelques sons ou effets…

J’ai fait ça avec des morceaux qui selon moi n’avaient pas assez de basse dans leur kick, ou n’étaient pas adaptés pour être joués en club et mélangés à des tracks Electro.

Pour les Remixes c’est autre chose. Déjà, on a toutes les pistes séparées. Pour moi, il s’agit de se ré-approprier un morceau et d’y apposer sa touche personnelle. C’est pour ça que je recompose pratiquement tout, en essayant tout de même de garder des sonorités et mélodies qui rappellent le morceau original.

Tu partages désormais l’affiche avec de grands artistes internationaux comme Carl Craig, Laurent Garnier, Peaches, Birdy Nam Nam, Aeroplane, … Quel est ton ressenti ?

Pour l’instant on a fait 2 scènes avec des gros artistes, la WeAre Together en 2012, et la première partie de Carl Craig au Cabaret aléatoire. Pour être honnête, c’est un plaisir mais on n’a pas vraiment eu de contacts avec ces artistes internationaux.

Mais quand on est venu nous dire que les gens sont restés jusqu’à la fin de notre Live a la WeAre alors que Garnier avait commencé, ça nous a fait sourire pendant un mois !

Certains de nos lecteurs sont très intéressés par la musique électronique et notamment par sa production, pourrais-tu leur donner quelques conseils?

Pour ce qui est de la composition, et plus particulièrement la MAO (Musique Assistée par Ordinateur), je dirais qu’en premier lieu il faut s’armer de patience ! Ne pas hésiter a se farcir des heures de tutoriaux (sur Youtube, ou acheter les excellents Elephorm), chopper des banques de sons (surtout pour construire ses rythmiques avec des one shot de qualité, et pour les FXs) et commencer en essayant de copier les musiques qu’on aime, histoire d’apprendre à « sonner pro » et de capter comment utiliser les plugins (qu’on appelle Vst, et qui sont en fait des synthés virtuels). Le mieux, si possible, c’est aussi de toucher aux vraies machines et synthés.

Pour les « Djs », je conseillerais à tous ceux qui jouent sur contrôleur sans avoir touché de platines avant, de s’entraîner à caler à l’oreille en mettant un bout de scotch sur leur écran a l’emplacement du bpm.

Une chose primordiale pour bien comprendre et connaître la musique : apprendre quelques notions de solfège de base comme la mesure et la tonalité d’un morceau (avec les gammes et accords majeurs/mineurs).

Pourrais-tu nous parler de ton projet « Find out » plus en détails ?

J’ai organisé et programmé quelques concerts avec l’équipe du Cabaret Aléatoire, la première édition du Find Out Festival en mai/juin 2012. Pendant 5 jours, on pouvait écouter du rock et de l’électro. En 2013, on a fait des soirées aux couleurs du festival qu’on a appelées « Sessions ». Une en mars et une en octobre, la prochaine aura lieu le samedi 7 décembre et ce sera techno avec 3 lives et 1 dj set.

(plus d’infos ici : https://www.facebook.com/events/527177034037626/)

Où est ce que l’on pourrait t’écouter prochainement ?

Je joue ce vendredi 8 novembre au Baby pour la soirée « +Guest » de mon pote Anticlimax, dj et animateur sur radio grenouille, qui m’a invité ainsi que Dubmood qui fait de la cheapmusic ! Ça a l’air cool.

(plus d’infos ici : https://www.facebook.com/events/565174110204221/)

Sinon je joue le samedi 16 novembre pour Guinguette Prod et leur bal des courtisanes.

(plus d’infos ici : https://www.facebook.com/events/172826149583973/)

Et le vendredi 22 Novembre au Point  Bascule, un lieu que j’adore, pour la Silent Nativ Disco. Concept à découvrir pour ceux qui ne connaissent pas !

(Événement Facebook : https://www.facebook.com/events/1467604026798855/)

Merci à l’équipe de Dynam’hit,

Bonne continuation à vous !

[divider]

Vous pouvez écouter Fainst sur Soundcloud et Liker sa Fan Page ici !

Rédigé par

Salim Zaigouche

Former Member