Le phénomène Concrete

In Le Mag, News by Marion Daries0 Comments

 On ne présente plus la Concrete, et pourtant l’ampleur qu’a pris ce club en si peu de temps mérite qu’on s’y attarde.

Je me souviens l’été dernier, j’ai gagné deux places pour cette fameuse Concrete, mais prise par le temps lors d’un passage à Paris trop court, je n’avais pas pu y aller. À l’époque (et pourtant ce n’était que l’été dernier hein..) je me rappelle que la Concrete évoquait encore quelque chose d’assez flou, même pour les parisiens avec qui j’avais eu l’occasion d’en parler. La soirée commençait en fin d’après midi le samedi et s’arrêtait vers de 2h, ou guère plus tard, de mémoire. C’était aussi un after qui commençait le dimanche à 7h, et se terminait à 2h le lundi matin, chose quasi inédite à Paris il faut le dire, parce que tout le monde le sait, Paris c’est quand même pas encore Berlin. Bon déjà depuis 2013 la Concrete s’est fait un nom en faisait venir des grands, et elle a même réussi son pari de rendre encore plus accessible la techno à Paris, en devenant une soirée bien connue bien plus loin qu’en Ile De France, pour ne pas dire « populaire »…

concrete live

En effet aujourd’hui la Concrete organise un week-end sur deux des soirées le vendredi et le samedi jusqu’à pas d’heure, en plus de ces after de renom. Ce monstre de la fête est installé sur une péniche située quai de la Rapée (le Monte Cosy), non loin de celle qui héberge les soirées Sundae et qui accueille les superstars internationales de la techno.

Les line up me font pâlir et je regrette tant de ne pas être à Paris quand elles paraissent. Je ne vais pas vous faire une liste exhaustive des grands qui y sont passés mais laissez moi vous en donner un aperçu, histoire de vous mettre l’eau à la bouche.

Len Faki, Magda, Ricardo Villalobos, Marcel Dettman, Rodhad, The Driver, Margaret Dygas, Shifter, Sigha, Nina Kraviz, Chris Liebing, Lucy, Pfirter, Raresh, Markus Suckut… Et la liste est encore très longue, avec en plus des Dj émergents de la scène parisienne.

Capture d’écran 2015-02-03 à 17.08.51

Par ailleurs, en plus de faire des soirées où les files d’attente ne cessent de s’allonger semaine après semaine, la Concrete est aussi un label – Concrete Records qui produit des artistes français comme François X, Cabanne, Antigone, Lowris, S3A, Ben Vedren…

1011200_529036513862429_371430769_n

Mais ce n’est pas tout. Pour ceux qui ne le savent pas, c’est aussi au collectif Concrete qu’on doit le Weather Festival. Je ne vais pas vous en faire l’éloge, ce serait trop long, mais pour résumer, c’est à mes yeux le meilleur festival techno français (!) de part ses line up, et surtout part l’originalité des endroits où il se déroule, depuis deux ans maintenant. La prochaine édition aura lieu en février et le lieu demeure encore secret à ce jour…

La question que je me pose est donc quels seront les nouveaux endroits que va prochainement investir la Concrete.. ? Parce qu’entre nous, cette péniche qui supportent 950 personnes ne fera plus longtemps l’affaire, et même si j’aime beaucoup le lieu,  la file d’attente n’en finit pas de s’agrandir.

Le futur nous le dira, et même si je ne suis qu’une provinciale dans tout ça, je pense pouvoir dire sans me tromper que le collectif ne va pas s’arrêter là dans sa vertigineuse ascension.

Laisser un commentaire