Le week-end de Dynam’hit #2: 07/02

In Le Mag, Live Report, Plateaux Radio by Corentin Le Denmat0 Comments

Tandis que certains allaient admirer le flow de Nemir, Alpha Wann et autres produits de la nouvelle scène rap française à l’Affranchi, d’autres headbangaient au Korigan non loin d’Aix-en-Provence au son du groupe de métal Alcest. Et puis il y en avait qui ont fait la traditionnelle VISION au Docks des Suds

[divider]

Concert d’Alcest au Korigan, Luynes.

Vendredi nous étions présents pour l’une des deux seules dates d’Alcest en France après leur passage au Divan du Monde à Paris.

Sur la fin d’une longue tournée européenne, le groupe était accompagné de deux groupes pour effectuer leur première partie : The Fauns et Hexvessel.

Le concert commença avec pas mal de retard et un live de The Fauns, groupe de shoegaze issu de Bristol. La formation britannique débuta très doucement avec des morceaux orientés dreampop mais restant plus qu’appréciables.  Puis ce qu’on attendait d’un groupe de ce genre se produisit. Entre voix féminine effacée par la distorsion et le fuzz des guitares rythmiques et  retenue sur scène, les bristoliens n’ont pas dérogé à la règle.

Le morceau In Flames rappelant énormément les débuts de Ride, unes des formations fondatrices du mouvement.

Puis suivit Hexvessel, formation finlandaise assez inédite qui tourne autour du folk-rock psychédélique et doom métal.
Un groupe et une prestation assez surprenantes au final  qui réchauffa un peu le public juste avant le début des vrais hostilités.

Puis ce fut au tour d’Alcest de se produire. Très attendue par un public à priori connaisseur la formation de Neige, oscillant sur scène entre force tranquille et headbanger aguerri, commença par le single de leur nouvel album Opale, ce qui suffit à mettre les personnes présentes de leur côté.  Ils continuèrent ce live alternant entre morceaux du nouvel opus et anciennes productions telles que les très puissantes Autre Temps et Percées de Lumières. En point d’orgue ils terminèrent avec l’intense et hypnotique Délivrance.

Une soirée rock réussie pour Dynam’Hit au Korigan. Pour ceux ou celles appréciant les groupes de métal et de rock assez agressifs, cette salle est faites pour vous !

WP_20140208_00_55_26_Pro

 

La Renaissance @L’Affranchi

Après deux ans de travaux, l’Affranchi réouvre ses portes avec 3 jours de festivités. Sur ces 3 jours étaient programmés bon nombre d’artistes de la scène hip hop dont les X-Men, Nakk Mendosa, Puissance Nord, Remy Womack, Alpha Wann ou encore Nemir. Une belle programmation pour cette réouverture.

Samedi

Très bonne surprise de cette programmation, Feini X Crew. Le duo originaire de Lille nous a livré un show de qualité plein d’énergie enchaînant leur titres ainsi qu’en reprenant des classiques tel que Juicy de Biggy. Viens ensuite sur scène le collectif Puissance Nord originaire des quartiers de la cité Phocéenne. Le public est au rendez vous pour le groupe qui a une notoriété importante dans la ville. Et c’est à ce moment là que l’on se rend compte du petit soucis de cette salle: trop de basse, beaucoup de basse. On n’entend pas les intrus, et c’est dommage. Mais ceci ne nous empêche de profiter du show à son maximum et de l’ambiance incroyable qui traîne autour. Petit supplément de cette soirée, il se trouve dans le fumoir extérieur: beaucoup de monde qui discutent quand tout à coup un petit groupe lâche un gros freestyle avec l’aide d’un beatboxer et celà pendant 20 grosses minutes. Tout le monde écoute et personne ne parle, le respect de la street.

C’est tout pour cette soirée du Samedi, on passe tout de suite à ce qu’il s’est passé le dimanche soir.

Dimanche

Malgré la qualité des performances lives du samedi soir, le dimanche réservait un programme alléchant avec la présence d’un pur produit de la nouvelle mouvance parisienne, Alpha Wann, ainsi que la venue du perpignanais Nemir.

Il est impératif de souligner en premier lieu la qualité de la performance de Rémy Womack. Le choix de préférer un véritable accompagnement instrumental à un DJ Set pour ces représentants du panel artistique marseillais s’est révélé très judicieux : le travail des musiciens est notable et les rappeurs, grâce à la régularité et la précision de leur débit forment un tout harmonieux. La maîtrise de la scène est enfin d’un bon niveau et facilite la participation du public.

C’est aux environs de 00h30 qu’Alpha Wann ou encore Philly Phaal font leur entrée sur scène. Il entame sa performance sur J’suis Pas Un Player, un morceau révélé en amont de la sortie de son premier véritable projet solo. C’est également le premier concert que le jeune MC dispense sans les collectifs auxquels il appartient. Justement, nous avons le plaisir de croiser Deen Burbigo et Nemir qui n’hésitent pas à communier avec ferveur au beau milieu du public. C’est donc avec une grande satisfaction que nous avons pu directement écouter les morceaux de l’EP Alph Lauren fraîchement mis à disposition (depuis le 20 janvier).

Après 45 minutes de show, c’est au tour de Nemir de faire son entrée. Le style et l’approche scénique sont différents, l’énergie impulsée au public est impressionnante. Ce dynamisme découle également du choix de la tracklist, car le rappeur s’est associé devant nous à Deen Burbigo pour le titre Ailleurs. La plupart des autres morceaux proviennent de son EP, du même nom, sorti début 2013.

Enfin, c’est avec grand plaisir que la soirée s’est clôturée par une session freestyle au cours de laquelle nous avons pu mesurer l’aisance des MCs déjà cités, ainsi que de Jehkyl, Infinit (présent sur le EP d’Alpha Wann) et de nombreux autres artistes.

VISION @ Docks des Suds

Le public était au rendez-vous, prêts à se trémousser et vibrer (ça a été le cas) devant les enceintes des Docks pendant toutes la nuit. Une soirée bien ficelée du début à la fin, et surtout une programmation à point ! Ben Sims, Tania Vulcano, Subb-Ann, Truncate et bien d’autres artistes venu d’Angleterre, d’Allemagne, d’Espagne, des States étaient derrière les platines, originaire des terres promises de la House et de la Techno.
Un aperçu beaucoup plus visuel ci-dessous vous montrera de quel bois on s’est chauffé samedi soir :

 

Laisser un commentaire