Les 10 Boiler Room du mois #2

In Tops by Axel Laurent0 Comments

Il fait beau il faut chaud, c’est l’heure de mettre une petite boiler room entre potes au soleil pour l’apéro. Et ça tombe bien puisque le collectif britannique a mis les bouchées doubles pour booker des DJ longuement attendus par le public : Cabanne, Solomun, Adriatique, Jonas Kopp, etc. Cette fois ce n’est pas 5 mais 10 boiler room du mois de Février et Mars que je vous présenterais (sans ordre de préférence), la faute à un upload Youtube plutôt hasardeux de la part du projet londonien. Comme d’habitude, il y en aura pour tous les goûts, de la deep house à la funk, en passant par la minimale et la techno, invite tes potes et appuie sur play !

1/ Jeremy Underground – Paris DJ Set (1:38:02)

On commence très fort ce top avec la BR tant attendue du collectionneur de disques, producteur, DJ et fondateur du label My Love Is Underground : Jeremy ‘Underground Paris’. Depuis 2010 il a su imposer un nouveau genre de house, s’appuyant sur des cadors en puissance tels SE62, Malin Genie ou encore Brawther. Fer de lance de la nouvelle vague française, et tête d’affiche de l’édition spéciale au Tunnel à Paris, il enchaîne les tracks avec une aisance folle et en profite pour placer des classiques ainsi que ses co-productions avec les membres du label. Absolument dingue.

2/ Daniel Avery – London DJ Set (1:22:04)

Là pour le coup, on passe du tout au tout. Avec la pression qu’il avait, et des tracks plus que connues comme ‘Drone Logic’, le prince de la « néo-techno » Daniel Avery a tout simplement fait vibrer le public ce soir là. Avec sa techno hypnotique et presque hantée, vêtu tel un dandy, il sort clairement du lot. Et sa BR aussi ! Loin de comporter des kicks et drops à tout va, ce set est comme un long voyage d’une heure et demie, nous emmenant dans l’essence même de la techno.

3/ Cabanne – Paris DJ Set (54:43)

Que dire sur Cabanne. Résident de Concrete au même titre qu’Antigone, Ben Vedren ou François X, spécialiste de la minimale, Jean-Guillaume (oui c’est bien son nom) a plongé Paris dans une berceuse des plus répétitives. Toujours très appliqué et enchaînant des vinyls que lui seul sait dénicher, cette BR saura ravir les amateurs de Ricardo Villalobos et autres. A écouter à toute heure de la journée sans modération.

4/ Grego G – Paris DJ Set (45:58)

« Croix de bras, croix de fer, si je mens, je vais en after. » La punchline qu’affiche fièrement Grego G sur son t-shirt raconte très bien son histoire. Jeune, il sortait en rave voir les Garnier et autres, aujourd’hui il est un des résidents de Concrete (encore un). Surtout connu sur la scène underground parisienne, cette BR sera l’occasion pour le public averti d’apprécier tout le génie du Français. Une tracklist house – malheureusement incomplète encore – tout simplement énorme, foncez.

5/ Adriatique – Tulum DJ Set (1:08:12)

Sans aucune hésitation possible mon coup de coeur du mois. Les organisateurs ne pouvaient pas rêver meilleur endroit pour faire venir Adriatique : Tulum, une plage paradisiaque en plein Mexique. Cette BR est simplement parfaite, il n’y a rien à redire. Le lieu est magnifique, le set des Suisses est des plus envoûtants, toutes les tracks sont extraordinaires, et le tout donne un bijou à la fois audio et vidéo. Directement hissée dans mon top pour l’été, je conseille vraiment à tous de l’écouter. Belle, reposante, stimulante, joyeuse, chair de poule : c’est du 5 étoiles.

6/ Solomun – Tulum DJ Set (2:00:31)

C’est bien Solomun, le Bosnien d’origine qui était la tête d’affiche de cette BR spéciale à Tulum. La nuit tombée, il a su poursuivre le voyage dans lequel ces compères DJ avaient su transporter le public. On a rarement droit à des BR aussi musicales et mélodiques d’habitude, et cette édition mexicaine nous a régalé tant par les artistes bookés que par son cadre absolument magnifique. Mon conseil : trouvez vous un week-end de libre avec des amis au soleil, et écoutez les toutes, c’est royal.

7/ Wax’o Paradiso – Sugar Mountain DJ Set (1:02:21)

Alerte funk ! Le plus souvent orientées house/techno et rap, le cru de ces deux derniers mois s’est aussi ouvert à la funk et au disco en couvrant le Sugar Mountain Festival en Australie. Inconnus du grand public, Wax’o Paradiso, c’est le duo australien qui a su régaler le public par un set garni de pépites disco à l’ancienne comme on n’en fait plus de nos jours. Complètement raccord avec le festival mais aussi avec les beaux jours qui arrivent, c’est l’occasion de remettre vos rollers et de danser !

8/ Franck Roger – Paris DJ Set (1:02:24)

Dois-je ajouter quelque chose ? Les fins connaisseurs auront déjà appuyé sur play quand les novices se demanderont qui est Franck Roger. Membre inconditionnel de la scène underground parisienne, le Français s’illustre par une maîtrise totale de son set, des productions poncées à l’image de Heat et également une incroyable collection de vinyles – il livrait dans une interview l’année dernière qu’il pouvait en acheter jusqu’à 15 par semaine. Mention spéciale pour l’incroyable morceau qu’il passe dans son set. Nous n’aurons jamais eu un top BR aussi frenchie !

9/ Jonas Kopp – Berlin DJ Set (1:31:55)

Jonas Kopp n’est pas allemand, mais bien argentin ! Désormais incontournable dans les mix de Rødhåd, Ben Klock et autres DJ de techno « modulaire », c’est l’un des seuls, à mon sens, à produire des tracks aussi pures d’un point de vue musical. Né d’une famille allemande mais en Argentine, il reconnaît vouloir propager cette même vague underground dans son pays natal, mais non sans mal. C’est pour moi l’archétype de la « techno d’autoroute », un genre très monotone et pourtant très mélodique, qui transporte ses amateurs directement en Allemagne. Appuyez sur play, vous partirez au Berghain gratuitement.

10/ Eats Everything – Bristol DJ Set

Eats Everything ne mange certainement pas de tout, mais joue de tout ça c’est sûr. Avec une ascension des plus rapides sur la scène de la UK house, aux côtés de Skream, Catz N Dogz’, ou Jackmaster, cette BR des plus insolites – on est dans un un Chip chop à Bristol quand même ! – nous sert un maxi best of UK house avec suppléments classiques pour notre plus grand plaisir. C’est déjà la troisième BR du Britannique et elle est toute aussi goûtue !

Laisser un commentaire