LIVE REPORT – DJ PIERRE @CABARET ALEATOIRE

In Live Report by L'Equipe Dynam'hit0 Comments

Le 26 février RENDEZ VOUS inaugurait sa nouvelle résidence au Cabaret Aléatoire pour les vendredi du Club Cabaret, avec en guest ni plus ni moins que Dj Pierre (Afro Acid / Strictly Rythm / Cajual – Chicago), l’un des pères fondateurs du style Acid-House ! Jack Ollins (Music Designer – Marseille) et Tobias Müller (Marseille) avaient quant à eux l’honneur de s’occuper de chauffer la foule. Retour sur ce moment de grâce… 

dj p 1

2h30 : On arrive un peu tard, pas de line up et beaucoup de monde. Jack Ollins est au platines. La fille de l’accueil me donne l’accred. Je vois un mec du samu qui passe devant, je lui demande si c’est chaud, il me répond que oui. Il faut faire attention à soi et à ses affaires…un peu mélodramatique mais  c’est toujours mieux que d’arriver et de voir dégain. On rentre dans la salle. Il fait chaud mais on est loin de l’atmosphère embuée d’une soirée qui pulse, ça viendra surement plus tard, le pic n’est pas encore atteint ; la soirée progresse. Sur un fond de tech/house roulante, Jack Ollins prépare sagement le terrain pour son invité. Ce n’est pas tellement au goût du jour mais ça fait le job : on s’ambiance tranquillement. La salle est pleine et c’est ce qu’on aime voir !

3h : Jack Ollins close encore et toujours sur de la grosse tech/house des familles, avec de petites tendances dub/techno où l’on peut entendre les reverb bien singulières du genre. Très phasant ou entraînant,  Jack Ollins  s’approprie le genre mais dans un style plus « force tranquille » très efficace auprès de la foule qui en redemande. Enfin arrive le moment tant attendu : DJ Pierre rentre sur scène et c’est chaud chaud chaud ici. J’aime la foule surexcitée qui transpire. Ce n’est pas le public nombreux de mon dernier Cabaret, lors des 30 ans de Metroplex, mais je ne connais pas tant de soirées qui arrivent à atteindre ce niveau-là. En tout cas tout le monde est là, personne ne manque à l’appel pour ce fondateur, ce pilier de la house, et créateur du genre acid.

3h12 : Aciiiiiiid. On est dedans, et on en a gros…de l’acid !! DJ Pierre est au rendez-vous et on ne manque pas de suivre le mouvement parce que merde…Il faut suivre ! ça part dans tous les sens et je me demande si cette soirée n’aura pas ma peau.

3h40 : Dj Pierre passe des classiques, un peu étonnant de sa part mais ça fait toujours plaisir d’entendre The Bells joué par un pionnier de la House et Techno de Detroit et Chicago. Ce que j’apprécie le plus dans ces sets, c’est cette capacité à toujours nous faire découvrir et redécouvrir toute l’évolution d’un genre. Un exploit, en seulement deux heures !

4h : Un vrai voyage dans le temps. On a le droit à un remix bien vibrant de RelaxFrankie Goes To Hollywood, ça étonne mais on s’en fout, ça nous plait. On est venu pour voyager et se laisser surprendre par le maître et franchement c’est plutôt réussi. Je me suis pointé pour des grosses basses et une rythmique énervée, tout ça servi avec des vocals excitées, et les valises sont pleines avec encore 1h à la barre. Enfin, je ne me vois pas repartir aussi tôt, 3h de plus serait amplement nécessaire pour épancher cette soif musicale qui m’a pris. Mais ne poussons pas trop loin notre chance, on est déjà assez gâté comme ça.

4h30Soulfull, le mot du soir.  Je n’avais pas eu l’occasion de voir un dj aussi attaché à ses vocals. Un petit aparté, un moment de calme, ou une envolée lyrique, c’est toujours un moment que l’on retrouve lors d’une soirée house, mais Pierre porte ça  à un tout autre niveau. C’est un accompagnement constant qui nous porte pendant tout son set. Just blissful.

dj p 2

4h40 (enfin honnêtement je ne sais plus trop) : On reste dans les classiques contemporains et les clins d’œil à ses pairs pionniers d’un genre du Nord avec un petit passage de Never Grow Old. Il fallait s’en douter : pour un dj qui ne se passe pas de vocals soulfull, passer cette track de Gospel House c’est franchement la base. On n’est pas surpris mais bien emporté. On pourra dire ce qu’on voudra de cette track, entendue et réentendue à des dizaines de dizaine de shows, elle fait toujours le même effet, on ne s’en lasse pas…

4h55 : La fin approche, on est retourné dans la House bien acid pour cette dernière ligne droite. Toujours aussi endiablée mais plus posée, on dirait plus un milieu qu’une fin de set. En fait j’ai l’impression que Pierre pourrait jouer encore 2h, mais c’est surement moi qui rêve éveillé.

5h05 : On a le droit à un rappel, et le passage d’une petite track classique que vous verrez forcément en video quelque part car j’ai vu une dizaine d’iphone se lever tous en choeur pour filmer ça.

dj p 3

6h30 : Bon c’est sympa cet after mais même si l’on ne pouvait pas rentrer directement après ce rappel qui nous a motivé pour le reste de la matinée, il faut quand même aller écrire ce report, et je sens que le reste du weekend va être… disons compliqué.

Sur ce bonne semaine et reposez-vous bien, on remet ça bientôt. Over and out.

Merci à l’équipe du Club Cabaret de nous permettre de vivre de tels moments. On se revoit vendredi prochain !

Nathan Charpentier

Laisser un commentaire