LIVE REPORT – GUIZMO @Le Moulin 16/11/17

In by Julian Dusetti1 Comment

Le 16 novembre Guizmo jouait au Moulin, l’occasion pour Dynam’hit d’aller prendre sa dose de Rap, de pogo et de bonne humeur !

À peine sorti du métro Saint Juste, la séparation se faisait ressentir entre ceux qui allaient voir IAM, qui passait le même soir au Dôme, et ceux qui allaient voir Guizmo, les deux salles étant à 500 mètres l’une de l’autre.

20h30 : Le début du concert était une surprise pour nous, en effet nous imaginions bien qu’il allait y avoir une première partie avec un guest, mais son nom n’était marqué nulle part. C’est donc en entrant dans la salle à 20 h 30 que nous découvrons le groupe La Pagaille, qui se charge de chauffer la salle pour Guizmo.

C’est avec beaucoup d’énergie que ce concert a commencé, des prods très saturées, avec des basses omniprésentes et des voix criées. Peu de monde avait l’air de connaitre ce groupe ce qui donnait une ambiance un peu étrange entre leur dynamisme sur scène et le fait que le public ne connaissait pas les paroles.

Ce fut une bonne découverte pour l’équipe de Dynam’hit, le crew de jeunes marseillais a laissé derrière eux une salle survolté pour le concert du guiz !

21 h : Guizmo qui a l’habitude de faire attendre son public n’a pas dérogé à la règle, 25 minutes d’attentes. Cependant cela nous a permis de parler un peu avec le public et c’est un public fidèle, on sent que les gens s’identifient très fortement aux lyrics de Guizmo et le suivent depuis plusieurs années.

21h35 : C’est avec soulagement que le public a accueilli le rappeur qui nous a confié être en Garde à vue la veille et avoir eu peur de manquer ce concert de folie. Souriant, confiant, en forme et surtout accompagné de 6 bouteilles de Heineken soigneusement posées sur la table de son acolyte et beat maker pour le concert DJ DRK, c’est sous cet angle que nous le voyons entrer sur scène.

Pour parler un peu de la scène et de la salle de concert, nous n’avons pas reconnu directement la mythique salle du moulin. En effet la grande salle était fermée et la scène principale se trouvait à l’entrée des portes battantes. La salle était donc drastiquement plus petite mais ce n’était pas pour nous déplaire car cela a créé une ambiance très intimiste avec un artiste qui était à notre portée. D’ailleurs, passons à la prestation du rappeur !

Ouverture des hostilités sur un son souvent controversé Guzman

Certains d’entre nous étaient plutôt sceptique sur les performances live de Guizmo, en effet, les avis divergent entre des personnes qui nous racontes des concerts survoltés dans lesquels il est très proche de son public, et d’autres qui nous parlent d’un concert dans lequel Guizmo avait l’air trop alcoolisé pour tenir une prestation. Mais ce concert fut une excellente surprise et vous allez le voir il est très loin de nous avoir déçu.

Des pogos électriques, un public qui connait par cœur le moindre des sons, qui monte sur scène, débordement décrit par Guizmo comme un débordement d’amour, une interaction avec l’artiste entre chaque morceau, c’est d’ailleurs ainsi qu’il nous a annoncé la naissance de son deuxième fils la semaine dernière.

Pour citer les morceaux faits sur scène on a eu le droit à tout, du premier couplet d’André, toujours aussi efficace, au premier chagrin du jour en passant par 10 G, Pillave, J’aime l’alcool et le popo, Normal, ou encore Attendez moi qui transmet toujours quelque chose d’émouvant et dans laquelle on retrouve un Guizmo qui partage vraiment une grande partie de sa souffrance avec son public… Une grande preuve de confiance à nos yeux.

La fin du concert approchant, DJ DRK annonce qu’il ne reste que 2 morceaux au Guiz, qui performe déjà depuis une bonne heure. C’est alors que le public scande certains noms de morceaux qu’ils veulent voir en concert, mais un nom revient très souvent au point de n’entendre que lui, son dernier freestyle GPG 3. Guizmo et et DRK échangent un regard de surprise, et on se rends vite compte que le morceau n’est pas au programme. Mais contre tout attente, Guizmo réponds avec grand calme « j’ai pas l’instru’ parce que le morceau est trop récent et je ne comptais pas le faire, mais si vous m’accompagnez et si je me souviens des paroles on se le fait à capella ». C’est un électrochoc qui est déclenché chez le public qui se met à hurler. C’est donc à capella que Guizmo commence à chanter, très rapidement accompagné par tout le public pour un moment unique, et privilégié par la proximité que le rappeur a avec son public et l’intimité que nous permet d’avoir cette salle rétrécie.

En guise de derniers morceaux, Dj DRK balance le son l’homme qui a peur et se fait plaisir en faisant asseoir toute la salle pour ensuite la faire sauter et transformer la fosse en gros pogo.

C’est ainsi que s’achève un concert incroyable, plein d’énergie, de rebondissements et d’émotion où Guizmo nous prouve, encore une fois, le grand rappeur qu’il est. Il nous donne rendez-vous le 1er décembre pour son nouvel album Amicalement Vôtre, et il nous assure de revenir à Marseille car, et nous allons finir sur ses mots « Marseille, vous avez mon respect jusqu’à ma mort »

Nous remercions chaleureusement notre partenaire, l’association New Castle de nous avoir permis de participer à cet événement.

Comments

Laisser un commentaire