Live report – Kid Francescoli X French 79

In Le Mag, Live Report by Clement Fayolle0 Comments

Vendredi dernier Dynam’hit s’est rendu à l’Espace Julien pour le double concert de Kid Franscecoli et French 79, de quoi finir le semestre en beauté.

C’est dans une salle comble que nous nous sommes introduit, plein de curiosité car nous ne connaissions que très peu les protagonistes. Avant même d’entrer dans la salle nous fûmes déjà surpris. Premièrement par le monde présent, en effet le concert se tenais « à guichet fermé » et nous avions assisté, plein de désolement, à la tristesse de certaine personne ne pouvant plus acheter de billet à l’entrée. Et deuxièmement par la diversité d’âges, on pouvait aussi bien y trouver des lycéens que des cinquantenaires, il n’y a pas d’âges pour sortir à Marseille.

La soirée commence en douceur avec Kid Franscecoli. Porté par la voix envoutante de Julia, le groupe enchaine les sons planants avec des teintures ensoleillés. Cette chaleur sonore donnant l’impression d’être un feu de cheminé en hiver. Le groupe enchaîne les douceurs telle que The Player (gros coup de cœur), Bad Girls, Blow up, pour le plaisir de leur fan.

Nous fîmes très agréablement surpris par la délicatesse du groupe avec des sonorités qui rappelle celle de Synapson ou de Jain, mêlé avec la voix de Julia qui nous porte au-dessus de la musique. Le show se conclue par une grosse prestation du groupe sur la chanson Prince Vice qui évoqua une réaction dès les premières notes d’un de nos reporter « whaaat mais c’est eux qui fond celle là !?!? c’est lourd !!! », un vrai plaisir pour nos oreilles.

Après nous être fraichement restauré à base de bières et cigarettes, nous repartîmes cette fois plus près de la scène pour French 79. C’est dans un décor sobre mais efficace qu’il arriva, seul, sur la scène. Et là il en était fini de la douceur, car French 79 était venu retourner l’Espace Julien. Il commença très fort avec Diamond Veins, là encore la qualité était au rendez-vous.

Il était le mix parfait de la douceur, entendu précédemment avec Kid Fransecoli et des sonorité plus agressives à la Justice.

Le fait qu’il jouait à domicile rajoute une touche d’émotion, surtout quand il dit timidement au micro « c’est vraiment magnifique d’être ici chez moi ce soir, en plus il y a pas mal de tête que je reconnais c’est incroyable », à quand le vélodrome….

 

Ce concert fût rempli d’excellente découverte pour nous deux qui ne connaissaient les artistes que de nom. Cela nous donne envie d’aller plus loin et ainsi de nous plonger dans leur discographie.

Laisser un commentaire