Live report – Klub des Loosers @L’Akwaba

In Le Mag, Live Report by Alexis Tisserand0 Comments

A l’occasion des 10 ans de Vive la Vie, son premier album légendaire, le Klub des Loosers remonte sur scène pour notre plus grand plaisir. Accompagné de jeunes musiciens talentueux, membres du groupe Les Shades, le leader Fuzati enchaîne les titres de son premier opus mais également de ces albums plus récents. Retour sur ce concert magistral qui avait lieu à l’Akwaba, le 23 janvier 2015.

Après s’être perdus quelques fois pour arriver jusqu’à la salle, c’est sur les coups des 22h que mes collègues et moi-même pénétrons enfin dans la très sympathique cours de l’Akwaba. Nous sommes assez surpris de l’accueil/billetterie qui se passe dans un vieux car redécoré, et que l’on traverse pour prendre les billets. Juste le temps de prendre quelques photos du lieu puis nous filons dans la salle de concert assister à la fin de la première partie : Wapi défend avec ardeur son premier album solo, Totem, aux côtés de Mr Lips (Under Kontrol). Beaucoup d’énergie se dégage dans son set et le public adhère, même si la salle n’est pas encore tout à fait remplie. Quelques joyeux lurons sirotent calmement une bière et nous profitons de ce moment pour prendre un petit peu de hauteur : nous avons la chance de pouvoir assister au début du concert depuis le haut de la salle, merci à Nicolas de nous avoir autorisé à y aller !

Il est 22h45, les musiciens se mettent en place et font quelques tests : le son s’annonce excellent. Et effectivement, nous n’allons pas tarder à nous en apercevoir. Orné de son traditionnel masque et de sa casquette au F brodé, Fuzati débarque sur la scène et lance un « Ça va les gens ? » avant d’enchaîner sur le premier morceau, Le Manège des Vanités. 

Le rappeur Versaillais, aux textes brûlants de vérité et aux punchlines ravageuses déroule les chansons de son premier album Vive la Vie, avec toujours autant de hargne. Les musiciens derrière lui suivent parfaitement la cadence et les titres continuent, ponctués de quelques interventions orales de la part du frontman. Malgré le caractère très nihiliste de la plupart des textes de Fuzati, le public semble joyeux et essaye de reprendre en chœur  les désormais classiques Sous le signe du VBaise les gens, De l’amour à la haine ou encore Avec les larmes. Mais ce n’est pas chose aisée ! Le rappeur est réputé pour son flow particulier et tout le monde ne peut pas se vanter d’y arriver.

La plupart des chansons de Vive la Vie sont désormais déjà passées et le public espère que le groupe ne va pas en rester là. Effectivement, après un bref passage dans les backstages, les musiciens reviennent sur scène pour continuer dans leur lancée. Fuzati pioche dans son répertoire de chansons et en soutirent quelques unes de La Fin de l’Espèce et de Grand Siècle. C’est ainsi que Destin d’hymen ou encore La fin de l’espèce sont interprétées par le Klub des Loosers pour le plus grand plaisir des fans.

Après avoir remercié chacun de ses musiciens, Fuzati clôture le concert : un peu moins de deux heures de show mais quelle intensité tout le long ! Notre plaisir ne s’arrête cependant pas là puisque nous avons le privilège d’interviewer Fuzati en coulisse. Interview à retrouver sur notre site.

C’est donc une performance bluffante que nous a offert le Klub des Loosers ce soir : Fuzati a toujours un flow percutant et plein de rage tandis que les jeunes musiciens qui l’accompagnent ont parfaitement rempli leur rôle. Bref, un concert tout simplement inoubliable.

Nous remercions l’Akwaba pour cette soirée dantesque et également Fuzati qui a bien voulu accepter de se faire interviewer !

Laisser un commentaire