Live Report – PARADOX : Inigo Kennedy @ Le Poste à Galène

In Live Report by Léo Moja0 Comments

Hier soir, l’équipe de Dynam’Hit, et plus spécialement celle de 13OP, s’est rendue au Poste à Galène pour une soirée assez particulière pour ce lieu : une soirée placée sous le signe de la techno. En effet, la salle de concert accueillait Inigo Kennedy pour sa première à Marseille, un DJ et producteur londonien incontournable dans l’univers de la techno. Il est connu pour ses sorties sur le label belge TOKEN et notamment son dernier album Vaudeville ainsi que pour ses productions sorties sur son propre label Asymmetric. Il était accompagné de Nems-B, un artiste local talentueux membre des projets Phonons et Deepness Road.

paradoxinigo

22h : la soirée débute avec Nems-B.

L’artiste local ambiance assez rapidement les technophiles attirés par une telle affiche à Marseille. La salle se remplit doucement. Nems-B sort une techno très profonde, il nous transporte dans son univers musical. La foule danse.

00h55 : Nems-B finit son set

Nems-B a réussi à faire monter la température. La salle est presque remplie, les personnes dansent et sifflent. Le DJ local finit son set qui aura duré 3h. Il nous a offert une belle performance. La foule l’applaudit.

01h : Inigo Kennedy arrive sur scène

La salle est bouillante, les personnes présentes étaient là pour lui. Une première onde de son déferle dans le Poste à Galène, les mains se lèvent. Très énergique, Inigo Kennedy donne le ton. Une gymnastique rythmique s’enclenche, sa techno est lourde et remplie d’émotions.

Le public est réactif, lorsque le londonien joue Arcing, Kepler ou encore Cathedral, c’est toute la foule qui se réveille. Devant, les gens lèvent les mains, plissent les yeux en souriant.

Jusqu’à 04h, Inigo Kennedy ne lâche rien. Les tracks s’enchainent délicieusement bien, on devine facilement l’aisance de ce maestro de la techno.

Quand je me remémore cette soirée, je me dis que l’équipe de PARADOX n’a pas fait les choses à moitié. La salle se prêtait étonnement bien à la techno et plus particulièrement à Inigo Kennedy. Le système son du Poste à Galène était tout à fait respectable. Le live visuel de Nawa était lui aussi bien réussi, il donnait de la profondeur à la musique des deux artistes.

Laisser un commentaire