LIVE REPORT – Travis Scott à Paris – 23/06/2017

In Live Report by Virgil Papillon0 Comments

J’aimerais commencer ce report avec ce simple tweet, posté par Travis lui-même … Initialement prévu pour le jeudi 22 juin, le concert a en effet dû être reporté d’un jour à cause d’un oubli de passeport. Malheureusement, beaucoup de personnes venant des quatre coins de la France pour voir Travis Scott (rappelons le, il peut aussi bien déclencher une émeute que reproduire plus de 15 fois un même titre) ont dû annuler leur venue. Malgré ce léger contretemps, le Zénith était plein à craquer et toute la foule, fermement prête à en découdre. Retour sur un « bordel » sans nom.

Le fameux tweet de Travis Scott qui annonce pourquoi il n’a pu assurer la date initialement prévue de son concert à Paris

Annoncé il y’a un peu moins de 2 semaines par le biais de son compte Instagram, Jacques Webster Jr aka. Travis Scott amène son Birds Eye View Tour en Europe. Si l’artiste est programmé sur différents festivals (Wireless Festival par exemple) européens, sa venue à Paris est un événement qu’il ne faut absolument pas rater, tant les performances de Travis sont légendaires. A juste titre ! Les shows de Travis Scott galvanisent la foule. Il interagit constamment avec son public, en le faisant rapper ou en demandant à certains de se jeter corps et âme dans les bras des spectateurs ! Il se donne à 2000% pendant 1h30-2h.


Parlons donc de comment s’est déroulé le concert. Pour des raisons diverses, j’ai eu plus d’une heure de retard sur l’heure prévue (je suis arrivé à 20h30 alors que le show annonce une ouverture/début de concert à 19h30). Arrivé sur place, je constate que le warm-up/la 1ère partie du concert est assurée par Virgil Abloh, designer de la marque Off-White et également DJ. Il nous balance plusieurs sons : « Mask Off » de Future, « Bad & Boujee » des Migos mais aussi Daft Punk ou encore Kendrick Lamar. De quoi chauffer la salle comme il faut avant l’arrivée de Travis. Mais ce qui a littéralement fait péter la salle, c’est bien lorsqu’il a balancé « Lord Pretty Flacko Jodye 2 »  tiré du 2ème album d’A$AP Rocky, « At.Long.Last.A$AP » :

On appréciera également l’hommage rendu à Prodigy de Mobb Deep, décédé cette semaine :

Là, petite entracte de 20min. Le temps pour Travis de se préparer à retourner le Zénith. Une fois les lumières éteintes, la pression monte et Scott débarque sur scène, bonnet vissé sur la tête et Air Force designée par Virgil Abloh aux pieds. Travis court, Travis saute, Travis crie. Le mec est ultra chaud et sans demander quoique ce soit, la foule le suit avec plaisir. La salle ne fait qu’un : ceux assis dans les gradins se rapprochent de la fosse.

S’en suit différents sons très violents comme « Mamacita« . 

Quavo x Travi$ Scott

Et là, « On My Dis Side » ft. Quavo. La foule est en délire, moi également. Les pogos se multiplient, des pintes de bières et des bouteilles d’eau volent en éclats. Il fait une chaleur monstre, je manque 2-3 fois de tomber par terre mais je réussis à me tenir debout malgré les « animaux » qui se jetaient dans tous les sens.

     

Là, on voit un mec (d’environ 2m à vue de nez) arrivé sur scène avec une grosse barbe et donnant l’impression d’être gêné. Et bien, c’était James Harden, le basketteur NBA présent à Paris à ce moment là. Même si on attendait un Future ou un Drake, ça fait toujours plaisir de voir des guests, tous domaines professionnels confondus.

Il est aussi important de noter qu’il a raté la scène sur laquelle il rappait avant de tomber par terre devant la foule … à croire qu’il le fait exprès. Malheureusement, je n’ai pas réussi à choper ça. Je vous mets donc la vidéo sa chute à Londres lors de son apparition au concert de Drake :

     

J’ai souri quand j’ai entendu un mec crié « puta**, il s’est encore mangé la gueule ». Le DJ tente alors de sauver les meubles en lâchant un Kanye West « Father Stretch My Hands Pt.1« . A la fin de la track, Travis remonte sur scène et allume le Zénith.

Puis « outside« , « pick up the phone« , »goosebumps« … Voici un petit condensé vidéo du concert … J’ai eu beaucoup de mal à garder mon calme au milieu de ce « bordel » sans nom :

     
Il termine son show en annonçant un autre spectacle dans 1an. D’ici là, si vous avez l’occasion d’aller à le voir, foncez-y tête baissée. C’était l’un de mes meilleurs concerts, si ce n’est le meilleur … Vous avez donc l’occasion de le capter à Paris, le 5 Juillet prochain. FEU!

On vous laisse avec ses 3 derniers morceaux :  

Laisser un commentaire