Live Report – Vagues Electroniques @ Dock des suds

In Le Mag, Live Report by Alexandre Raymond0 Comments

Pour sa deuxième édition, le festival des vagues électroniques frappe fort: Gesaffelstein, Bodhi, Surkin, Para One, Jabberwocky, FKJ, De Hofnar, KLANGTHERAPEUTEN, Oxford ou encore Amadehouse. Répartis sur deux scènes des Dock des Suds en ce Samedi 25 janvier 2014.

Après une première édition en 2013 les Vagues Electroniques avaient marqué les esprits par une line up déjà très explosive: Gramatik, Brodinski, Cherokee, Etienne de Crecy, ou encore Kartel étaient de la partie. La deuxième édition était attendue au tournant, ce fut une réussite.

[divider]

Gesaffelstein @ Docks des suds

gesaffelstein

C’est dans une salle chauffée à blanc que tout le monde l’attend, Gesaffelstein, monstre de l’électro encensé par la critique depuis ses premiers Ep sortis en 2008.  « nouveau prince de la techno française » pour les inrocks, 2 récompenses pour les UK Music Video AwardsLa foule se presse au plus près de la scène, l’ambiance est son maximum, Gesaffelstein vient mettre le feu.

Brutal, bestial, Gesaffelstein nous attaque les tympans. Il joue d’une part sur des montés puissantes, entrainantes, des   silences maitrisés mais nous surprend également par de fortes accélérations envoutantes.

La scénographie est travaillée, le light show nous assure des noirs quand il le faut, des agressions visuelles quand le rythme s’emballe, le tout colle parfaitement au rythme de nos pulsations émotionnelles.

Sans faute? Difficile de le dire, même si le spectacle est précis, travaillé et très réussi, aucune surprise de taille n’est à déclarer. Avec une légère mauvaise foi, nous pouvons donc dire que Gesaffelstein a joué sur son terrain, sans apporter de nouveauté majeure.

Pour autant l’effet visuel et sonore est saisissant:  l’ambiance est à son comble, le public est emballé. Gesaffelstein a saisi la scène.

[divider]

Surkin @ Docks des suds

Surkin

 

Fondateur du label Marbel, Surkin s’est fait remarqué par de nombreux remixs de Justice, Boys noize, Yuksek ou encore Para One évidemment.

Passer après Gesaffelstein la tâche peut sembler complexe, surtout quand il a transcendé le public. Pourtant Surkin sort rapidement le grand jeu, par des sets ravageurs, il met une ambiance survoltée,  le public ne se lasse pas,  le niveau augmente d’un cran, Surkin se révèle comme l’artiste de ces Vagues Electroniques.

 

Après une belle réussite, nous n’attendons plus qu’une chose: la prochaine édition des vagues électroniques.

 

Laisser un commentaire