Milky Way – Milky Way

In Chroniques d'Albums, Le Mag by Thomas Ripetti0 Comments

De rudes concours musicaux, voilà par où ont du passer les membres de Milky Way. Evoluant principalement à Paris, ils arrivent petit à petit à se faire un nom, grâce à des tremplins remportés brillamment qu’ils leur ont permis de performer sur des scènes célèbres de la capitale telles que Le point FMR, ou encore La Cigale. C’est après des mois de préparations, et quelques concerts pour voir le ressenti du public sur les potentiels morceaux de l’EP, que Milky Way à vu le jour. Cet EP, vivant, jeune, donne le sourire, et nous mets de bonne humeur. Dès les premières notes, on sent toute la qualité de ce trio extrêmement prometteur. 

1551739_809514825742276_789126138_nDans un premier temps, je pense qu’une présentation du groupe s’impose. Il se compose donc d’Adélaïde qui use de sa voix, joue de la guitare, de l’harmonica et du clavier; de Raphaël, qui pratique la guitare et le chant, et de Joseph, qui produit, joue du synthé et de la basse et maîtrise la boite à rythme.

1472842_773184569375302_1666993882_n

Commençons par Adélaïde, seule fille de ce groupe. C’est à 6 ans qu’elle plonge dans la musique par l’intermédiaire d’une chorale et du violoncelle, tout ceci au conservatoire, à Paris. Elle se met ensuite à la guitare dans le but de s’accompagner lorsqu’elle chante. Puis une rencontre va encore plus lui donner goût à la musique. Cette rencontre c’est Raphaël, l’autre guitariste et chanteur du groupe. Ce dernier avait vu une annonce posée sur la toile par Adélaïde, il l’a ensuite rappelé. C’est avec Raphaël, qu’elle a vraiment commencer à chanter

1013339_10203045697040733_693199780_nRaphaël, tombe très jeune dans la musique, avec le violon qu’il pratique au conservatoire d’Avignon. Très doué, il apprend parallèlement et en autodidacte à jouer de la guitare. Il commence à écrire des chansons, qu’il jouera avec son premier nom d’artiste. Avide de découvertes et de musique, il trouve deux amis prêts à se lancer dans un projet de groupe avec lui. Se forme alors son premier groupe Com’unity en hommage à la série que Raphaël adore à l’époque. Et c’est lorsqu’il monte à Paris pour ses études, qu’il trouve deux bons acolytes pour former un groupe solide et sérieux, en témoigne la sortie de Milky Way. 

1656118_10202551342117248_236385475_n

Joseph commence le piano à 8 ans, en prenant des cours particuliers. C’est trois ans plus tard, à 11 ans, qu’il se tourne vers la guitare, et il se met à la basse lors de sa 15eme année.  C’est son père, grand collectionneur de vinyles qui le baigne dans la musique depuis son plus jeune age. Joseph baigne dans tout styles possibles : Rock, Soul, Funk et bien d’autres. Il est aujourd’hui étudiant en école d’ingénieur du son où il s’adonne au plaisir de la production. Plaisir qu’il met au maximum au service de Milky Way.

10308089_10203793125817501_3102329395048329636_n

Milky Way, EP de 4 titres, offre une vague de fraicheur et une identité propre. En effet, on retrouve des sonorités new wave/electro pop. Même si ces styles sont génériques et très utilisés, ils sont ceux qui se rapprochent le plus de la vérité. Cependant, il est très difficile de mettre un nom sur leur style tant leurs chansons sont variées, et que des sonorités différentes y sont présentes. En effet, on va pouvoir entendre de l’harmonica dans une track, de la basse dans une autre, ou encore un refrain éléctro soutenu par une boite à rythme. Milky Way est polyvalent. En témoigne Home, dernier titre de l’album. On apprécie la mise en commun des voix des chanteurs Raphaël et Adélaïde qui nous font voyager. Les riffs de basse sont des transitions parfaitement exécutées par Jospeph, pour un rendu final de grande qualité.

Attardons-nous maintenant sur la seconde chanson de l’EP, Cybersex.  Encore une fois, on voit l’étendu du talent de ce groupe, avec une chanson plus rapide, plus électro. On remerciera le beat très soutenu qui nous tient en haleine tout au long de la track. Une fois n’est pas coutume, les deux voix s’accordent parfaitement. Les textes sont actuels, montre l’emprise que les nouvelles technologies peuvent avoir sur le monde qui nous entoure. Un sujet traité avec originalité, une forme de couplet bien précise, qui donne du cachet au titre. Tout cela guidé par une musique aérienne dans les refrains, des accords saillants, qui nous font gentiment hocher de la tête.

En conclusion, ce groupe est très prometteur. Ils apportent quelque chose de nouveau dans la musique, avec leurs fraicheurs, leurs influences. Jeunes, talentueux, actifs sur la scène Parisienne, ils sont vraiment à garder dans un coin de votre matière grise. Il avance à grands pas dans ce monde compliqué qu’est celui de la musique. Après leur sortie officielle de leur EP, ils ont aussi réalisé un clip, avec l’aide des amis de chacun des membres du groupe,ce qui donne un clip très complet, qui met le sourire aux lèvres.  Le clip est celui du titre DragmatiqueOn y voit d’ailleurs des extraits lors de leur passage au Point FMR à l’occasion du tremplin Fallenfest. Tremplin où ils sont arrivés finalistes.

Laisser un commentaire