Neil Young + Promise Of The Real – The Monsanto Years

In Chroniques d'Albums, Le Mag, News by Jean Grangeon0 Comments


Neil Young
a dévoilé cette semaine son 36e album studio, en collaboration avec The Promise Of The Real. Un beau bijou, musicalement parlant, mais surtout à charge contre le semencier américain Monsanto, fabricant de cultures génétiquement modifiées. Everyday struggle.


La chanteur canadien, notamment auteur de Harvest, n’a rien perdu de sa superbe. Dans ces neuf nouvelles chansons, il attaque à tout va le géant industriel à coup de textes saignants  et de riffs de guitare accrocheurs. Neil : « Je veux une tasse de café mais je ne veux pas d’OGM/J’aime démarrer ma journée sans aider Monsanto », chante-t-il sur un titre à la rythmique très rock visant StarbucksA Rock Star Bucks A Coffee Shop ).

Ou encore sur Monsanto Years, chanson phare : « Quand ces graines germent, elles sont prêtes pour les pesticides/Et le Roundup vient et apporte la vague de poison de Monsanto ».

On se souvient du 23 mai dernier où l’île de Maui (près d’Hawaï) se voyait honorée daccueillir Neil Young et The Promise of The Real pour une jam session impromptue, avec notamment la chanson phare Monsanto Years, à environ 100 personnes. L’événement tenu ce jour-là à Maui « Outgrow Monsanto » était en solidarité avec La Marche Mondiale contre Monsanto organisée le même jour dans le monde entier.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A 69 ans, Neil Young retrouve donc ses fulgurances électriques avec un nouveau groupe californien, Promise Of The Real, composé notamment de Lukas et Micah Nelson, deux fils du chanteur de country américain Willie Nelson.

Mais la fine écriture du canadien, capable de composer de véritables ballades contemplatives, est toujours présente, notamment avec  A New Day For Love  (« C’est un mauvais jour pour ne rien faire/Avec tant de gens qui ont besoin d’aide ») ou la ballade « Wolf Moon » et son harmonica en intro.


Neil Young reste peut-être l’un des derniers grands artistes vivants. Par son vécu, son adaptation à son époque, il fait figure d’exemple face à la génération montante. En livrant cet album engagé et plein de vie, il nous confirme la possibilité d’un « autre monde », et fait taire les détracteurs emplis de nostalgie. 

Laisser un commentaire