Dans la playlist de … Nicolas Dessez

In Interviews by Julie Lab0 Comments

Le nouvel épisode de  » dans la playlist de  » se déroule avec Nicolas Dessez, responsable du pôle partenariat à Euromed’s Cup. Aficionado des soirées du mercredi soir comme la plupart des Euromédiens, il nous livre son ressenti musical, en toute décontraction : «je ne suis pas une bête musicale». Ça tombe bien, c’est pas ce qu’on recherchait.

DH: Première question : quel est ton univers musical ?

Nicolas: J’écoute en majorité de l’électro et du jazz. Comme artistes phares électro je pourrais citer le jeune Joris Delacroix et les inépuisables Daft Punk. Pour le jazz, des incontournables : Miles Davis et Dave Brubeck Quartet. J’apprécie aussi tout particulièrement le trompettiste éclectique Wynton Marsalis de la Nouvelle-Orléans, oscillant entre jazz et musique classique, et parrain du festival Jazz In Marciac depuis 1991.

DH: Le dernier Live marquant que tu as vu ?

N: Le concert de Paul Kalkbrenner au Phare à Toulouse en mars dernier. C’était un concert de plus de trois heures avec une ambiance de folie !

DH: Le live que tu aurais voulu voir mais que tu n’as pas pu pour une raison quelconque (décès de l’artiste, tu n’étais pas né…) :

N: Le live de Daft Punk au Palais omnisports de Paris-Bercy à Paris en juin 2007. Je ne pouvais pas y aller parce que je « révisais le brevet des collèges ».

DH: Quelle est ta première claque musicale ?

N: J’ai un peu honte… mais je pense que c’est vraiment la première chanson qui m’a bouleversé : le tube du groupe breton Manau « La Tribu de Dana ». C’était du gros Breizh Swagg à l’époque.

DH: L’artiste qui a bercé ton enfance ?

N: Je n’aimais pas forcément ce que mes parents écoutaient, je me suis fait ma propre culture musicale, avec Henri Dès notamment (rires).

DH: Un hit que tu as honte d’écouter ?

N: C’est plus une chanson… Wham! – Wake Me Up Before You Go-Go. Sous la douche…

DH: Un classique que tu écoutes souvent ?

N: The Doors – Riders On The Storm. Ça passe toujours bien. Dans 100 ans on l’écoutera toujours.

DH: La musique pour ton mariage ?

N: Mi Mujer de Nicolas Jaar. Le titre parle de lui-même.

DH: Pour ton enterrement ?

N: The Dave Brubeck Quartet – Take Five. Pour le coup, je lui aurais déconseillée pour son propre enterrement. (rires)

DH: Pour « pécho » ?

N: Crazy – Ornette (Nôze remix). C’est plus facile pour attirer des hipsters dans mon filet en plus.

DH: Pour faire l’amour ?

N: Bakermat – Vandaag. Même constat.

DH: Un son qui tourne en boucle en ce moment dans ton Ipod ?

N: Metronomy – The Look (Fred Falke Remix). C’est une tuerie délicate.

DH: L’artiste/album de l’année pour toi ?

N: L’album Vampiric Way de The Bewitched Hands. C’est une grosse bonne surprise, je m’attendais vraiment pas à un tel album de leur part.

DH: Quel artiste aimerais-tu voir te border le soir ?

N: Rihanna…heu non Carla Bruni !

Merci !

Laisser un commentaire