Après un voyage au fin fond de la Jamaïque avec de nombreux rastafaris et la rencontre d’icônes du reggae tel que Bunny Wailer ou encore Damian Marley, Snoop découvre le lion qui sommeil en lui et décide de faire table rase du passé. Fini le gangsta de la west coast, fini les bitches, fini la belle époque de Doggystyle où demoiselles nues et armes en tout genre étaient ses passes-temps favoris.
Doggy Dogg veut diffuser un message d’amour et de paix.

Reincarnated se veut être la représentation de sa métamorphose.

Quitter le rap west-coast pour les collines de Zion, qui aurait pu imaginer que notre cher Snoop le ferait ?

Pourtant le 23 avril dernier, Reincarnated , le 12eme album studio de Calvin Cordozar Broadus Jr aka Snoop Lion est arrivé.

Avant la sortie de cet album, beaucoup de personnes et moi-même étions très sceptiques quant à la reconversion rastafari de Snoop et à la sortie d’un album reggae.

Il aura été très difficile de se forger un avis sur ce nouvel opus (pour ma part en tout cas). De longues heures d’écoute furent nécessaires pour tirer les points positifs de cet album mais aussi les négatifs..

Tout d’abord, les nombreux featurings : Angela Hunte, Mavado, Popcaan, Drake, Cori B, Mr Vegas, Collie Budz, Akon, Iza, Rita Ora, Miley Cirus, Jahdan Blakkamoore, Bustha Rhymes et Chris Brown.

On va dire que contrairement à Mavado et Popcaan, Akon et Miley Cirus ne sont peut-être pas les meilleurs artistes pouvant représenter le reggae.

Ensuite, le style : on nous annonce un album reggae qui en réalité ne ressemble pas vraiment à du reggae. Le titre Get Away en est la preuve parfaite : de l’electro commercial comme on peut l’entendre dans n’importe quelle boîte de nuit bas de gamme qui nous prend la tête pendant plus de 3 minutes. Quant aux autres titres, même si les instrus de certains titres sentent un peu la verdure jamaïcaine, il est vraiment difficile de les inscrire dans un style reggae-dub à proprement parler.

Mais après plusieurs écoutes on ne peut pas dire que Reincarnated soit un album de piètre qualité. Quelques titres sortent du lot comme Rebel Way, Lighters Up, So Long, No Guns Allowed, Smoke The Weed, The Good Good, Boulevard et Harder Times qui selon moi sont les titres les plus réussis et ceux qui se rapprochent le plus d’un style bien reggae.

Pas vraiment un album reggae mais un album globalement réussi même si certains titres et collaborations (cc Miley Cirus) laissent à désirer. Snoop a réveillé le lion qui était en lui (certainement en fumant le joint de trop pendant son trip jamaïcain), Snoop Dogg is dead, long live Snoop Lion.

Je vous invite également à aller voir le documentaire Reincarnated sorti en même temps que l’album racontant son périple en jamaïque et expliquant ce qu’il a voulu exprimé à travers ce nouvel album.

« I’m still Snoop Dogg. But at the end of the day, when i’m making my reggae music, i’m in the light of Snoop Lion. There’s a softer more gentler, peaceful side of the lion. But if you disrespect me or get out of pocket, you will get the motherfuckin’ dog. »

Rédigé par

Théo Scotto

Hit The Road // Rédaction // Smooth Vibes