Le renouveau de la variété française

In Le Mag by Antoine Leclerecq0 Comments

La variété française est un style plein de richesse et plein de chansons exceptionnelles.

Mais pour les plus jeunes d’entre nous, ce style est démodé, de part la qualité audio mais aussi « à cause » des nouveaux sons actuels qui font oublier les bases qu’était la musique. Mais comment faire pour qu’ils puissent apprécier ce style à sa juste valeur ?

De nos jours la musique évolue très vite et sur Youtube il est possible de trouver des remix de variété française. Je pense que ces remix peuvent être des tremplins pour apprécier la véritable musique française. Je vais essayer de vous présenter les meilleurs remix que j’ai pu écouter.

La première que j’aimerai vous faire découvrir est une reprise de la chanson d’Axel Red «  Sensualité » sorti en 1993. Ce remix amène du rythme à cette chanson, du renouveau.

La deuxième chanson est un grand classique de Joe Dassin sorti en 1975, cette chanson n’est autre que « Et si tu n’existais pas ». Ce remix est vraiment très fidèle à la version originale tout en amenant cette fraîcheur. On remarque que même après 43 ans les paroles restent très moderne.

J’aimerais maintenant vous présenter un remix de la chanson « La bohème » de Charles Aznavour sorti en 1965. Le texte n’est pas forcément mis en valeur, mais en revanche la mélodie est utilisée et mise en évidence avec des basses pour rythmer cette chanson.

Dans ce remix, on retrouve un discours de Charles Aznavour idéalement placer.

La dernière chanson que j’aimerai vous faire découvrir est « La Madrague » de Brigitte Bardot sorti en 1968. Ce remix est vraiment des plus entraînant, idéal pour faire danser les gens de tout âge. Ce remix garde l’âme de la chanson originale tout en apportant de la modernité.

Ces remix, je l’espère, vous ferons aimer ou du moins découvrir certains classiques sous un œil différent. N’oubliez pas d’écouter les musiques originales de ces remix car ce sont des sources d’inspiration énormes pour les artistes d’aujourd’hui.

Laisser un commentaire