Rizzle Kicks, ça chauffe de l’autre côté de la Manche

In Chroniques d'Albums by Théo Scotto0 Comments

On passe beaucoup trop à côté de petites pépites en France. En revanche au Royaume-Uni, il se trouve que deux petits bonhommes âgés de 21 ans ont réussi à se faire un nom qui n’est autre que Rizzle Kicks.

En 2008, Jordan Stephens et Harley Alexander-Sule, deux amis de longue date, décident de se réunir pour former ce duo fort sympathique.

Ils sortent leur tout premier album studio Stereo Typical en Octobre 2011 sur le label Island Records. C’est déjà un succès auprès des fans de hip hop un peu Old School et des fans de beats instrumental vraiment fournis.

Le petit plus de Rizzle Kicks ? L’alliance de deux voix totalement opposées : d’un côté la voix grave de Jordan qui pose ses phrasés avec un flow bien punchy, et de l’autre côté la voix de Harley bien plus mélodique et moins « rappé ».

Un pur mélange pour un résultat qui claque.

Ils ont commencé à se faire connaître auprès du public avec leur titre Down With the Trumpets, un gros beat avec une instru sur fond de trompettes. Ils ont également fait plusieurs cover d’artistes vraiment variés tel que Jessie J, Foster The People, Artic Monkeys ou encore Ray Charles avec une reprise magnifique de Georgia On My Mind .

Ils sont retournés en studio début 2013 à la fin de leur tournée américaine pour préparer leur second album en collaboration avec Norman Cook (qu’on connaît plus sous le nom de Fatboy Slim) et Ant Whithing avec qui ils avaient déjà collaboré sur le premier album. Le rappeur américain Pharrell Williams sera également de la partie sur ce prochain album dont ignore pour l’instant une quelconque date de sortie.

Even On A Rainy Day, une des nombreuses pépites de leur premier album :

Ces deux anglais sont très bons, à écouter d’urgence !

« I don’t care what you choose as fact, i’m gonna take myself to the moon and back, in my dreams »

Laisser un commentaire