Cette semaine encore, Dynam’hit a pris du recul pour faire avancer les choses. Comme autant de jours dans une semaine, nous t’invitons à traverser les sept couches atmosphériques afin de rejoindre la constellation des sons nouveaux, confortablement installé à bord du vaisseau Selec’sons.

 

La première pép’hit que tu discernes à travers le cockpit est celle de Mac DeMarco, qui s’apprête à sortir son 3ème album solo le 1er Avril prochain, Salad Days, sur le label Captured Tracks. En attendant, il nous dévoile un titre psyché, doux et nostalgique appelé Brother. Nous te laissons ainsi savourer le décollage :

 

 

La blancheur immaculée d’une nuée laisse soudain apparaître un morceau de Timber Timbre, le second de leur nouvel album, Hot Dreams, qui paraîtra également 1er avril. On retrouve avec délice le blues rock psychédélique qui les caractérise, emprunt de la tessiture chaude du chanteur, Taylor Kirk.

 

 

Semblable à l’inertie d’une entrée en orbite, Lefse Record nous livre quatre minutes d’une atmosphère très planante, à la limite de l’indolence grâce à Saturn Song, issue de l’album The Space Project.  Attendu pour le 19 avril, Youth Lagoon fût le premier son dévoilé. Voilà de quoi contempler la défilement silencieux des astres, le front collé à la vitre et des étoiles plein la vue.

 

 

Tel un astéroïde, Movement et son morceau Like Lust introduisent une rupture dynamique dans cette Selec’sons. Entre rock, pop, rnb et électro, c’est une musique psychédélique que nous peignent les français, sans tomber pour autant dans les clichés du genre. De plus, le groupe new wave assure actuellement les premières parties de Darkside sur sa tournée Australienne.

 

https://soundcloud.com/modularpeople/movement-like-lust

 

Comme une tempête solaire, Snow fait souffler un vent de renouveau sur la sphère rock indie. Fraîchement formé et composé d’un membre de Beach Fossils, d’Hologram mais aussi de Jack Tatum alias Wild Nothing, et tous provenant de l’hyperactif label New Yorkais Captured Tracks, le supergroupe nous propose de se réfugier dans la mélancolie apaisante de Memory Loss.

 

 

C’est au tour de Nebbra de nous proposer un remix très appuyé de From Gold, de Novo Amor. La ligne saccadée couplée à une voix éthérée prêtent des airs de Flume à ce morceau marqué par des changements de rythme subtils. En somme, un fond sonore adéquate pour observer le ballet des comètes !

 

 

Les Australiens de Tame Impala se sont emparés de Stranger In Moscow, le tube incontournable de Michael Jackson (1995). Subordonnant un esprit très chill au côté lover du titre original, Kevin Parker et les siens offrent une toute nouvelle vision d’un morceau plutôt dans l’air du temps, et qui semblait taillé pour leurs épaules. À écouter sans modération !

 

 

C’est en compagnie de Dead Horse Beats que nous amorçons la descente, cette dernière ressemblant davantage aux flottements d’un parapente qu’au vacarme d’une navette spatiale. En effet, ce remix très doux d’un morceau de Barcelona, Fall in Love, se singularise par une ligne très aérienne,  à peine troublée par la rumeur d’un saxophone.

 

 

Concluons ce voyage par le dépaysement qui accompagne tout bon voyageur alors qu’il sort de l’habitacle. Cette collaboration entre le tourangeau Biga*Ranx et les portoricains de Calle 13 en est un véritable, et nous informe que c’est bien sur la planète Reggae/Hip-Hop que nous venons de faire escale. Il ne reste plus qu’à attendre la semaine prochaine pour se mettre en quête d’une autre destination !

 

https://soundcloud.com/biga-ranx-1/perseguidos-feat-calle-13

 

 

Rédigé par

Brendan Roué

Président // Pôle Partenariat // Référent Back to Black