Sélec’sons du 19 Octobre 2014

In Le Mag, Selec'sons by Marianne Josselin0 Comments

Mieux qu’un sapin en caoutchouc, mieux qu’un plug-anal vert, mieux qu’une installation place vendôme, la sélec’sons déboule sans controverses. Nous l’avons concocté comme à notre habitude remplie d’amour, de pep’s et de nouveautés.

On attaque très fort avec Groundation, le groupe de reggae fusion californien qui continue son teasing en dévoilant un extrait – Gone A Cemetery – de l’album à venir, on a hâte d’être au 21 octobre pour découvrir A Miracle, toujours chez Soulbeats Records.

Des nouvelles de Jean Jass ! Le confrère de Caballero et autre Lomepal sort « Laisse Parler le Jean« , titre dominical annonciateur de son premier projet Jean Jass Goldman. Sur une prog signée Malib et extraite de Piñata, l’album en collaboration avec Freddie Gibbs, le belge évoque encore et toujours des thèmes très ancrés dans le quotidien, et plane avec l’indolence qui le caractérise au-dessus des angoisses qui en ressortent. On a vraiment hâte de découvrir quelles saveurs cet énergumène a bien pu nous préparer !

Après avoir offert un mix de 50 minutes en téléchargement gratuit le mois passé et sorti son album live The North Borders Tour la semaine dernière, le grand, le fabuleux Bonobo est de retour avec un morceau gratuit et l’annonce d’un EP pour le 4 décembre chez Ninja Tunes : Flashlight. Planant comme toujours.

Vingt ans pile poil après The Division Bell, Pink Floyd revient avec le premier extrait de leur prochain album: The Endless River (sortie le 3 Novembre). Un dernier opus sur lequel David Gilmour et Nick Mason se remémorent les années passées, la fin des sixties – hantées par le spectre de Syd Barrett, marquées par le départ de Roger Waters et la disparition récente de Richard Wright.

Nouveau projet pour Ellery James Robert, chanteur de Wu Lyf, ce mystérieux groupe de Manchester qui aura duré 4 ans, le temps de sortir en 2011 un des meilleurs albums de la décennie. L’année dernière, Ellery James Robert revient à la charge avec un titre, Kerou’s Lament, ce qui annonçait a priori une nouvelle carrière solo. Après une année de silence et de suppositions plus ou moins fondées, le poète nous prend de cours en sortant, il a 3 jours, un titre sous le nom de LUH (Lost Under Heaven), formé de Ebony Hoorn & Ellery James Roberts. Un nouveau projet qui promet donc, et qui risque de ne pas s’arrêter là, comme cela a pu être indiqué sur Facebook par Ellery. Puissance et voix déglinguée, affaire à suivre.

Énième morceau de rap « français », venu tout droit de Bruxelles, ville d’origine de Caballero. Très proche de la relève parisienne, le belge avait annoncé en même temps que la sortie de Mérité (un morceau flippé) cet été un projet attendu pour la fin d’année. En attendant, voici J’ai L’habitude, un morceau caractérisé par l’opposition entre un flow dur et une production très smooth, à la limite de la mélancolie. Une perle enregistrée, mixée et mastérisée par Le Seize au studio Blackared, comme une balise sur le droit chemin que Caballero est en train de se tracer sur la scène hip-hop.

Nous continuons notre chemin avec Alex Calder, ancien collègue de Mac Demarco sur Makeout Videotape, qui nous sort Strange Dreams, premier single de son nouvel album qui sortira le 20 janvier prochain.

Le beau gosse british James Blake dévoile un nouveau titre. Résident à la BBC, il nous fait découvrir régulièrement de belles pépites et nous offre parfois des cadeaux en sortant un morçeau de son chapeau magique. Building It Still: un piano fou, un beat langoureux et toujours cette voix… Affaire à suivre au Pitchfork Festival.

Et nous finissons en beauté avec le nouveau son du bon Akhenaton extrait de son futur album Je suis en Vie qui sort le 3 novembre. Samples maitrisés à merveille, c’est lourd, c’est AKH, il est toujours là ce brigand.

Laisser un commentaire