Les Séries En Musique #3 BREAKING BAD

In Dynam'hit-à-brac, Le Mag by Guillaume Assante Di Cupillo0 Comments

Dynam’hit revient pour un nouvel épisode « Des Séries en Musique ». Cette fois-ci nous vous proposons un petit zoom sur les musiques présentent dans Breaking Bad !

Il y a maintenant 3 ans que les aventures du Dr. White se sont tragiquement terminées laissant un monde déchiré entre ceux qui ont regardé et ceux qui n’ont pas (encore) regardé Breaking Bad. C’est pour nous l’occasion de rendre un petit hommage en vous rappelant, au travers des bandes originales, certains grands tournants de cette série. « ATTENTION SPOILER »

Walter White and Jesse

En se lançant dans l’aventure Breaking Bad, nous avons tous découvert un moustachu en slip, errant au milieu du désert du Nouveau-Mexique, les doigts sur la gâchette d’un flingue dont il ne maitrisait pas encore le mode d’emploi. Au fil des épisodes et des saisons, on observe une métamorphose du Dr. White en Mr. Heisenberg ce qui est le fil rouge de la série.

La série aux douze Emmy Awards, aux neufs Saturn Awards et aux deux Golden Globe repose sur un ensemble de détails minutieusement configurés par l’initiateur du projet, Vince Gilligan. Si la musique ne semble pas occupé une place centrale, elle s’impose pourtant à des tournants de la série.

Saison 1 / Episode 4 « Cancer Man »

A ce moment de la série, le profil de Walter White correspond plus au professeur de chimie qu’au héros « badass » de la saison 5. C’est pourtant à cet instant qu’il va nous dévoiler son autre visage. Alors qu’il vient de révéler son état de santé critique à Hank, Marie et Walter Jr, le Dr. White tente de se persuader que les choses se règlent parfois seules alors que le sort s’acharne sur le cancéreux dans le besoin.

Sur le parking d’une banque, Walter se fait piquer sa place par un business man confiant et assez aisé comme le confirme sa belle BMW et sa plaque d’immatriculation « KEN WINS ». Un peu plus tard dans l’épisode, Walter croise de nouveau Ken à une station-service alors que Walt est pris d’une quinte de toux sanglante, il profite de l’absence de ce dernier pour faire exploser sa BMW. Le classique Didn’t I de Darondo survient au même moment que le « BOOM ».

Saison 2 / Episode 10

Pour la première fois dans Breaking Bad, le cancer de Walt est en rémission. Il désire même se retirer une fois le stock de meth écoulé. Pour fêter ça une grosse soirée est organisée chez les White. C’est à ce moment-là que Walter paye sa tournée de Tequilla à Hank et à Walter Jr, mais cela dérape, Walter perd pied et force son fils à boire jusqu’à qu’il rejette le tout. Pour se racheter Walter décide de faire un grand ménage dans la maison et se rend compte qu’il y a de la pourriture. C’est alors que cela devient obsessionnel comme si Walter avait décidé de se débarrasser des problèmes pour le bien de sa famille. En se rendant à la quincaillerie pour continuer son grand nettoyage, il rencontre un jeune methcooker en pleine séance shopping, et lui donna quelques conseils. Une révélation vient alors, jouer le seigneur de la drogue est la seule chose qui donne à Walt assez de satisfaction.

Walter White décide donc de retrouver le dealer et son associé sur le parking. Après un eye-contact digne d’un pyromane, il les menace avec la mythique phrase « Stay out of my territory ! » sur un fond musical encore bien choisi, Tv On The Radio de DLZ.

Saison 3 / Episode 6

Après que Skyler est découvert le secret de Walter, le couple est en plein divorce, Jesse a été écarté du groupe par Gus et décide de lancer sa propre affaire tandis que Walt bosse avec un nouveau chimiste. Pour lancer sa propre affaire Jesse décide de réparer le van qui faisait office de laboratoire dans la saison 1. Cependant Hank le soupçonne déjà et fait l’erreur d’en parler à Walter qui immédiatement rejoint Jesse Pinkman pour détruire le véhicule rempli de ses empreintes. Hank avait pisté Jesse et arrive à la casse.

Tout le monde a de suite en mémoire cette fameuse scène où Hank tente d’ouvrir la porte du van où son caché Jesse et Walter, une tension énorme. C’était sans compté l’aide de « Better Call Saul » ! Ce dernier a usé de ses tours pour faire croire à Hank que sa femme avait eu un grave accident de voiture et qu’elle était hospitalisé. Ce dernier fonce donc à l’hôpital et découvre que c’était une ruse, ce qui laisse le temps à Walt et Jesse de détruire le van sur He Venido, une belle ballade cubaine de Los Zafiros.

Saison 4 / Episode 13

Il s’agit ici du final de la saison 4, un final saisissant où l’on apprend deux tournants sur une seule chanson. Premièrement Walt a réussi à assassiner Gus avec l’aide de Saul tout en montant Jesse contre Fring. Lors de cette scène, Walt annonce également à Skyler que c’est lui qui a commandité ce meurtre avec seulement deux mots : « I Won ». C’est à ce moment-là que Black de Danger Mouse & Daniele Luppi démarre et un plan travelling nous apprend que la même plante qui a empoisonné le petit Brock, fils de l’amie de Jesse, soi-disant empoisonné par Gus, se trouve dans le jardin de Walt… Heisenberg a tout manigancé et c’est certain il n’est plus le gentil petit chimiste de la première saison.

Saison 5 / Episode 16

C’est lors de ce final, qui a marqué tous les sériphiles et qui marque surtout la fin de l’épopée de Walter que l’on entend le morceau emblématique de la série : Baby Blue de Badfinger.

Pour éviter le spoil, voici simplement la chanson :

Bonus :

La bande originale de Breaking Bad est une inépuisable mine de pépites improbables dont se dégagent deux champions incontestables : Ballad Of Heisenberg par Los Cuates De Sinaloa (ultime hommage aux talents de l’homme au chapeau noir dans la pure tradition des narcocorridos, ces chansons dédiées aux exploits des nacro-trafiquants mexicains) et surtout… la performance de Gale, le mec qui n’a jamais eu de bol.

Laisser un commentaire