La gamme d'enceintes nomades Vifa, luxe et sobriété à la scandinave

Top des enceintes nomades

In Le Mag, Tops by Nicolas Falconnat0 Comments

Dans les années 2010, la vente des enceintes sans fil a connu un essor fulgurant sur un marché dominé essentiellement par le suisse Logitech et les américains Bose et Jawbone. En six ans, le marché s’est vite retrouvé saturé et les consommateurs noyés sous une multitude de marques, de formes, de tailles d’enceintes différentes.

La meilleure façon de choisir sa future enceinte est d’évaluer au mieux ses besoins, notamment en ciblant l’utilisation qu’on en aura (ce qui fera varier le prix, la taille, la qualité). On peut distinguer 3 catégories d’enceintes sans fil :

  • les nomades (ou portables) : celles qui vous suivront à vos apéros en extérieur, à vos matchs de foot etc…
  • les sédentaires (ou fixes) : de taille souvent plus imposantes, celles qui trônent dans votre salon à côté du canapé (souvent sous formes de barres)
  • les professionnelles (ou audiophiles) : la technologie bluetooth, même si elle est en constante amélioration, est sujette aux interférences qui dégradent la qualité de l’écoute. Ce type d’enceinte améliore la connexion et le rendu des fréquences basses.

Dans cet article, ce sont les enceintes nomades qui seront abordées. Pourquoi ? Ce type d’enceinte est le plus approprié à notre vie étudiante, vie dans laquelle la musique est omniprésente et doit pouvoir être facilement transportable.


Robustesse et autonomie : JBL Charge 3

 

jbl-charge-3-tealC’est actuellement le modèle d’enceinte que j’utilise et ce depuis… la JBL Charge première du nom. JBL a su se démarquer en terme de robustesse et d’autonomie de batterie avec la série Charge. La JBL Charge 3 peut ainsi recharger votre smartphone. Jusqu’à trois appareils peuvent être connectés simultanément à l’enceinte, ce qui évite de se rendre à chaque fois dans l’interface bluetooth de votre appareil. En terme de performance sonore : en sans-fil, JBL a amélioré l’équilibre de ses basses depuis ses derniers modèles mais attention à la saturation des aigus lorsqu’on passe un certain seuil volume. En filaire, la tendance s’inverse. Il faut tout de même préciser que la qualité sonore reste remarquable pour une enceinte de cette taille. C’est une enceinte parfaite si vous êtes un habitué des milieux hostiles et que recharger une enceinte ne constitue pas le moment le plus palpitant de votre vie.

Prix : 150€ – 200€


Qualité d’écoute et puissance des basses : BOSE SoundLink Mini II

 

163977__wws6Sa petite soeur, la SoundLink Mini, avait su faire ses preuves, puisqu’elle avait permis à Bose de se propulser en tête des ventes en 2013. La firme américaine revient en 2015 avec une nouvelle version : la SoundLink Mini II. La qualité principale de cette enceinte est la reproduction des basses fréquences malgré sa taille mais également l’équilibre sonore entre les différentes fréquences. Niveau robustesse, l’enceinte n’est pas à l’abris des éclaboussures, sables, etc. Un problème qui sera peut-être réglé avec une troisième version en 2017 ?

Prix : 215€ – 230€


L’incontournable : BOSE SoundLink III

 

Bose_SoundLink_Bluetooth_Speaker_III_3La Bose SoundLink III est ce qu’on appelle un parpaing électronique : pour sa forme, certes, mais également pour la reproduction des basses fréquences d’une grande qualité et tonicité (à condition de rester à un certain seuil volume). Bose a misé sur un design efficace, voire austère pour certains (il y a possibilité de la custom avec une coque en cuir moyennant la somme de 35€) et sur la qualité des matériaux : une coque solide en plastique, une grille qui limite les vibrations, des boutons en silicones jointés pour éviter la poussière ou les éclaboussures. Cette enceinte a fait ses preuves en extérieur : des basses qui ont de la profondeur, de la vitalité tout en gardant un certain équilibre avec les médiums et les aigus. La SoundLink III peut être poussée très loin dans ses derniers retranchements (au moment où passe votre morceau préféré) ce qui est honorable pour une enceinte de cette taille mais attention tout de même à la saturation des basses. Le seul bémol (pour avoir dû la transporter assez souvent), c’est son poids qui est assez conséquent pour une enceinte dite nomade : 1,4 kg.   Mais le résultat sonore en vaut largement le coup.

Prix : 330€


Petit budget et ultra compacte : XIAOMI Mi Speaker 2

 

xiaomi-mi-speaker-2-vue-10Le principale atout de la Xiaomi Mi Speaker 2, c’est son prix ! L’enceinte ne coûte qu’une trentaine d’euros, ce qui peut s’avérer intéressant si vous ne voulez pas dépenser un bras dans l’achat d’une enceinte portable. Primée aux IF Product Design Awards en 2016, l’enceinte est imbattable en terme d’ergonomie et de design : les boutons ont été enlevés, pour le meilleur… ou pour le pire. Il est également impossible de retrouver les performances sonores d’une enceinte à 200€, notamment en terme de reproduction des fréquences basses ; cependant, la Xiaomi Mi Speaker 2 offre une écoute très agréable en terme d’aigu même si le son peut paraître moins profond et plus plat en fonction des genres musicaux écoutés. Au vu de sa taille (plus petite qu’une canette de 33 cl) et de son prix, c’est un bon compromis pour diffuser une ambiance sonore. Adepte de la rave s’abstenir !

Prix : 25€ – 35€


Une diffusion à 360° : Ultimate Ears Boom 2

 

img_20151124_121818C’est sans doute l’enceinte nomade qui se rapproche le plus de la JBL Charge 3 en terme d’ergonomie et de robustesse et de la Bose SoundLink Mini II en terme de qualité sonore : sa forme cylindrique lui permet une diffusion sonore enveloppante à 360°. Elle est également étanche jusqu’à 1 mètre. La qualité sonore offerte par l’UE Boom 2 est assez homogène que ce soit en bluetooth ou en filaire, contrairement à la JBL Charge 3. Toutefois, les basses fréquences sont moins mises en avant que pour la Bose SoundLink Mini II ; tout dépend du style de musique que vous écoutez et de l’importance attachée à l’écoute des graves plutôt que des aigus.

 

Prix : à partir de 130€


BONUS – La Roll’s Royce de l’enceinte nomade : VIFA Oslo

 

2016_02_29_vifa-oslo_tech-story

Cette enceinte portable est hors-catégorie pour un étudiant puisqu’elle coûte 500€, cependant, elle en vaut le détour ! Le design de la Vifa Oslo est digne d’un mobilier scandinave de Jacobsen ou Ekstrand ; le châssis est en aluminium moulé en une pièce (pour éviter toutes traces d’assemblage), le boîtier est en polycarbonate (excellente résistance au choc) et pour finir, la grille permettant de laisser passer le son est en tissu Kvadrat et les boutons de volume sont brodés… La marque danoise Vifa n’a pas seulement misé sur l’ouïe mais également sur la vue et le toucher. La Vifa Oslo est également un petit bijou de technologie : l’enceinte dispose de quatre haut-parleurs calibrés pour une écoute stéréo équilibrée et harmonieuse entre fréquences basses, médiums et aigües.

 

Prix : 500€

Laisser un commentaire