Bonobo – aka Simon Green, 36 ans et originaire de Brighton – sort aujourd’hui son cinquième album, The North Borders, succédant ainsi à l’excellent Black Sands (sorti en 2010) qui avait mis la barre bien haute.

Fidèle au label Ninja Tunes, celui qui compose sous le nom du primate congolais nous démontre une fois de plus son savoir-faire dans le downtempo (musique d’ambiance/trip-hop/world music dont il est un des pionniers avec [Zero 7->http://www.dynamhit.org/Zero-7-ou-comment-s-envoyer-en-l]) et dans l’électro-jazz.

Du chill-out donc, mais pas seulement, pour cet album aux multiples facettes et aux sonorités électroniques qui semble ainsi être dans le prolongement de Black Sands; Bonobo transgresse certaines frontières musicales.

L’artiste a, dans The North Borders , délaissé la voix d’Andreya Triana qui était exclusive dans son dernier album (et dont les sonorités pourraient soit-dit-en-passant être comparées à celles de la belle voix de Lianne La Havas) au profit de plusieurs autres chanteurs.

On entend ainsi la voix douce et enfantine voix de Cornelia dans Pieces, celle de Szjerdene dans Transits et Tower, mais également celle de la chanteuse soul/jazz/hip-hop/R’n’B Erykah Badu dans Heaven For The Sinner et celle de Grey Reverend dans la première piste, First Fires.

On vous a d’ailleurs déjà fait écouter en émission, dans une des [Sélec’sons->http://www.dynamhit.org/Les-Selec-Sons] et [ici->http://www.dynamhit.org/Les-meilleurs-clips-de-Janvier] Heaven For The Sinner (feat Erykah Badu) mais aussi – et surtout – l’enivrante et entraînante Cirrus que l’on a adorée.

On entend chaque fois Bonobo jouer adroitement avec les sons, les instruments et les genres musicaux en étant émouvant et envoûtant mais jamais larmoyant. Il y a donc (presque) forcément un des morceaux de sa discographie qui plaît à chacun d’entre nous ! Voici Don’t wait , un très bon morceaux à l’image du downtempo de Bonobo.

Le producteur/compositeur/DJ sera en tournée sur le continent Américain pour promouvoir son nouvel album dans les prochains jours, et il sera en Europe fin Mai.

En attendant de le voir en France (Lille, Lyon puis Paris), au Festival de Dour en Belgique ou encore à l’Outlook Festival en Croatie, on vous suggère d’écouter son excellent mix délivré au Boiler Room il y a un an.

Bonobo n’avait pas encore traversé les frontières du Nord, mais ouvrez grand vos oreilles, ce set introduit bien son nouvel album que l’on pourrait finalement qualifier de réussi, sans être surprenant ni très innovant.

Tracklist

Rédigé par

Julie Lab

Former Member